retour article original

lundi 20 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (7ème partie) : Du 16 juin 2004 au 30 juin 2004
AFP, 24 juin 2004

Irak : Attaques sanglantes dans plusieurs villes


BAGDAD (AFP) - Au moins 27 personnes, dont deux soldats américains, ont été tuées, jeudi 24 juin 2004 au matin, dans des attaques contre la police irakienne, et des affrontements sanglants simultanés dans quatre grandes villes du nord-ouest sunnite de l’Irak, à moins d’une semaine du transfert de pouvoir.


A Baaqouba, 11 policiers irakiens et six civils ont été tués dans de violents combats qui ont éclaté après des attaques contre la police, immédiatement revendiquées par le groupe de l’islamiste Abou Moussab al-Zarqaoui, lié à Al-Qaïda.

Quasi simultanément, des attentats à la voiture piégée ont visé cinq commissariats de police à Mossoul, la grande ville du nord de l’Irak, faisant au moins huit morts et 20 blessés, dont un soldat américain.

D’autres affrontements violents avaient également lieu, jeudi 24 juin 2004 au matin, à Ramadi et Falloujah. Cette dernière ville a été la cible de raids d’hélicoptères américains Cobra, dont l’un a été abattu et s’est posé en catastrophe. Son équipage est sauf, selon les Marines.

Dans la périphérie de Falloujah, des échanges de tirs opposaient résistants sunnites et soldats américains, provoquant la fuite de la population des quartiers sud de la ville sunnite, selon un correspondant de l’AFP et des témoins. Les mosquées de la ville ont appelé par haut-parleurs les combattants à cesser le feu, faisant état d’un accord de trêve entre notables locaux et Marines.

Les combats de Baaqouba ont commencé lorsque des membres de la résistance, masqués et armés, ont attaqué à l’aube un commissariat de police de cette ville, située à 60 km de la capitale, selon des témoins.

Le réseau de l’islamiste jordanien Abou Moussab al-Zarqaoui a affirmé être à l’origine de ces attaques, dans des communiqués qui lui sont attribués et distribués en grand nombre, jeudi 24 juin 2004, dans la ville. "Nous demandons aux habitants de la ville de se conformer aux ordres de la résistance et de ne pas quitter leurs maisons quand on le leur demande", indique le texte. "Les jours qui viennent vont connaître des attaques contre les forces de l’occupation et ceux qui collaborent avec elles", avertit le document, en affirmant que "toute résistance à ces ordres exposerait leurs auteurs à la mort et à la destruction de leurs maisons".

Après ces attaques, l’aviation américaine a lancé des raids sur la ville. Des avions ont tiré des missiles guidés au laser sur des habitations situées dans un complexe sportif, selon un officier américain.

A l’aube, dans cette même ville, un soldat américain a été tué et trois autres ont été blessés dans une attaque contre leur patrouille. Un responsable militaire américain a affirmé que deux résistants avaient été tués dans des tirs de riposte.

Cette nouvelle vague de violences intervient à une semaine du transfert prévu du pouvoir au gouvernement intérimaire irakien du Premier ministre Iyad Allaoui, menacé de mort, mercredi 23 juin 2004, dans un document sonore attribué à Abou Moussab al-Zarqaoui.

Enfin, dans l’Iran voisin, les huit soldats britanniques arrêtés, lundi 21 juin, par les autorités iraniennes, "ont été relâchés et remis à des diplomates britanniques", a indiqué, jeudi 24 juin, le Foreign Office à Londres. Les huit militaires britanniques, arrêtés, lundi 21 juin, par les Gardiens de la révolution, après être entrés par erreur dans les eaux territoriales iraniennes, dans le Chatt al-Arab, ont été transportés, jeudi 24 juin 2004, par avion, vers Téhéran, avait annoncé peu auparavant la télévision iranienne Al-Alam.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source