retour article original

vendredi 24 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (7ème partie) : Du 16 juin 2004 au 30 juin 2004
Le Monde, 24 juin 2004

Irak : L’ONU dénonce la mauvaise gestion américaine du Fonds de développement

par Babette STERN


Opacité de procédures, manque de rigueur comptable, lenteur à accéder aux demandes d’informations, gestion douteuse des fonds et interrogations sur les méthodes d’attribution de contrats : ce sont quelques-uns des dysfonctionnements qu’a relevés le cabinet KPMG chargé d’auditer la gestion du Fonds de développement de l’Irak (FDI) par l’Autorité provisoire de la coalition (CPA).


Le rapport intérimaire, remis en début de semaine au comité de surveillance international IAMB -chargé par l’ONU de veiller à la bonne attribution de l’argent du pétrole, en toute transparence-, décrit une gestion "sujette à erreurs" et présentant "un risque d’actes frauduleux".

L’IAMB semble pourtant rester sur sa faim. Dans un communiqué officiel, publié mardi 22 juin 2004, le comité, auquel siègent des représentants de l’ONU, de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international et du Fonds arabe pour le développement économique et social, dit avoir commandé un audit supplémentaire sur le point précis de l’attribution des contrats par le FDI, faute de recevoir les audits entrepris par différentes agences "malgré des demandes répétées". Elle a aussi demandé à l’Autorité provisoire de la coalition "d’accélérer" l’étude en cours sur l’organisme responsable de la vente du pétrole irakien, la State Organization for Marketing Oil (SOMO).

Les critiques les plus sévères de KPMG concernent, en effet, la SOMO par laquelle ont transité quelque 10 milliards de dollars de pétrole depuis la chute de Saddam Hussein. "Les appels d’offres et les décisions ne sont pas documentés pour assurer la transparence des décisions de vente", affirme KPMG.

20 milliards de dollars

L’entreprise d’audit avait été mandatée, en avril, pour passer au crible les pratiques du CPA avant que ce dernier transfère, le 30 juin, la gestion du FDI aux autorités irakiennes. Dans un premier document remis à ses mandants fin mai 2004, le cabinet soulignait "la résistance du personnel du CPA" pour lui donner les informations nécessaires à son travail. Il a, notamment, eu toutes les peines du monde à obtenir le précieux pass qui permet d’accéder à la zone verte où est situé le quartier général de la CPA.

Ces obstacles ont nourri la crainte que l’audit ne soit pas finalisé avant le transfert de pouvoir aux Irakiens. Et, une fois que les responsables de la CPA seront partis, il n’y aura plus personne pour répondre aux questions. L’IAMB a bon espoir que les conclusions définitives lui soient remises courant juillet 2004. Elle s’est d’ailleurs engagée à les rendre publiques.

Selon la résolution de l’ONU, tous les revenus pétroliers sont versés dans le fonds jusqu’à la mise en place d’un nouveau gouvernement irakien, à l’exception de 5 % de ces revenus qui iront au Fonds de compensation des Nations unies pour les dommages résultant de l’invasion et de l’occupation du Koweït. L’argent doit être utilisé pour répondre aux besoins humanitaires, pour la reconstruction de l’Irak et la réparation de ses infrastructures, la poursuite du désarmement de l’Irak et le coût de l’administration civile locale.

Selon les chiffres de la coalition, le Fonds de développement a disposé de quelque 20 milliards de dollars (16,6 milliards d’euros) depuis mai 2003 et en a dépensé 11,3 milliards. Ces sommes sont-elles exactes ?

En mettant le nez dans les comptes, les auditeurs ont critiqué les méthodes comptables et conclu que "le CPA n’a pas de contrôle efficace sur le budget des ministères". Les auditeurs soulignent notamment les difficultés rencontrées pour obtenir du ministère du pétrole des chiffres exacts sur l’extraction et l’exportation du pétrole.

Babette STERN

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

AUTEURS 

  • Babette STERN

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source