retour article original

jeudi 23 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Burkina Faso
AFP, 7 juin 2011

Burkina Faso : Arrestation de 93 militaires mutins


Des mutins à Bobo Dioulasso, début juin 2011

Quatre-vingt treize militaires ont été arrêtés dans la capitale économique du Burkina Faso, Bobo Dioulasso, où une mutinerie a été matée par l’armée en fin de semaine dernière, a-t-on appris, lundi 6 juin 2011, de source militaire.


Burkina Faso

Un détachement de la garde présidentielle, appuyé par des parachutistes commandos et des gendarmes, avait maté, vendredi 3 juin 2011, la mutinerie à Bobo Dioulasso, livrée, depuis mardi 31 mai au soir, aux tirs en l’air et pillages massifs de militaires. Avec l’opération de vendredi 3 juin, c’était la première fois que le régime du président, Blaise Compaoré, recourait à la force depuis le début, en mars, des mutineries de soldats dans le pays, qui l’ont sérieusement déstabilisé. Six militaires -« tous des mutins », selon l’officier commandant l’opération- ont été tués lors de l’opération et une jeune fille âgée de 14 ans est morte d’une balle perdue, selon le gouvernement. « On a pris 93 mutins », a déclaré à l’AFP un officier commandant l’opération. Le précédent bilan faisait état de 57 arrestations. « Il y a des militaires mutins qui sont revenus d’eux-mêmes ce (lundi 6 juin 2011 au) matin au camp (d’où est partie la contestation), mais ceux qui ont commis beaucoup d’exactions et qui ne veulent pas se rendre, on les recherche avec l’appui de la population », a poursuivi l’officier. « L’opération de ratissage continue. Chaque jour il y a des arrestations. On découvre de l’armement et des objets volés. On restera jusqu’à ce que le boulot soit totalement fini », a-t-il indiqué. Une délégation de quatre ministres a rencontré, lundi 6 juin, les commerçants, dont « 80 % » des biens pillés ont été retrouvés, a déclaré à l’AFP le maire, Salia Sanou. Le couvre-feu instauré en raison des troubles a été allégé : il est désormais fixé de 21h00 à 05h00.

Agence France Presse

Des soldats de la garde présidentielle à Ouagadougou

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source