retour article original

dimanche 30 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Histoire Les révisionnistes de la Seconde guerre mondiale
10 juin 2011

Histoire : Comment se manipulent les textes pour nous faire croire au génocide des juifs

par Robert FAURISSON


La villa où s’est tenue la conférence de Wannsee, le 20 janvier 1942

La revue mensuelle L’Histoire est dirigée par Philippe Clerget, un homme d’affaires, ancien élève de l’Ecole des hautes études commerciales de Paris ; ses deux conseillers sont les historiens Michel Winock et Jean-Noël Jeanneney. La livraison n° 362 (mars 2011) de la revue consacre au procès d’Adolf Eichmann (Jérusalem, 1961) 31 pages sur 100 (p. 3, 38-67). Le dossier est d’un écrasant conformisme et respecte tous les interdits en cours. Seule la page 52 mérite qu’on s’y arrête ; elle se présente comme un encart, auquel on a donné pour titre et sous-titre : « Qui a décidé le génocide et quand ? Depuis quinze ans, la connaissance du génocide a beaucoup progressé ». On y affirme l’existence d’une « décision » et d’un « objectif » d’extermination des juifs. On le fait sans apporter de preuve et avec l’aplomb qui est d’usage chez les religionnaires de « l’Holocauste » ou de la « Shoah ». C’est ici qu’il vaut la peine de voir à l’œuvre nos prestidigitateurs de L’Histoire.


Heinrich Himmler

Jusqu’alors on n’avait jamais trouvé un ordre d’extermination des juifs, que celui-ci fût signé de Hitler, de Goering, de Himmler, de Heydrich, de Goebbels ou de tout autre responsable du IIIe Reich. On n’avait pas non plus découvert la moindre preuve de l’existence d’un plan d’extermination des juifs, ni d’une instruction ou d’un budget pour une si vaste entreprise criminelle. Il existe en revanche pléthore de faits et de documents qui semblent exclure que le IIIe Reich ait adopté et suivi une politique d’extermination des juifs européens, à commencer par le nombre considérable de « survivants » ou de « miraculés » de tous âges qui se trouvaient encore en Europe après la guerre, parmi lesquels, au premier rang, ces « témoins » d’Auschwitz et d’autres camps dénommés par les vainqueurs « camps d’extermination ». On n’a jamais vu d’extermination ou d’usines de mort produire autant de survivants, de rescapés ou de miraculés exigeant et obtenant autant de réparations, compensations ou restitutions financières ou autres. En 1997, soit cinquante-deux ans après la guerre, l’Etat d’Israël évaluait à un chiffre compris entre 834000 et 960000 le nombre, dans le monde, des survivants de « l’Holocauste » (« Holocaust survivors » par Adina Mishkoff, Aministrative Assistant, AMCHA, Jérusalem, 13 août 1997) ; d’après une estimation du statisticien suédois Carl Nordling, à qui j’ai soumis cette évaluation du gouvernement israélien, il est possible, à partir de l’existence d’une moyenne de 900000 « survivants » en 1997, de conclure à l’existence, en 1945, d’un peu plus de trois millions de « survivants » au sortir de la guerre. Des « miraculés » par millions ne sont plus un miracle mais les produits d’un phénomène naturel. Par ailleurs, le simple fait que les tribunaux militaires allemands aient parfois condamné à mort et fait fusiller des soldats ou des civils allemands pour assassinat de juifs exclut jusqu’à la possibilité d’existence d’un ordre quelconque d’exterminer les juifs (http://robertfaurisson.blogspot.com/2006_12_01_archive.html [voyez, dans mon interview à Téhéran du 13 décembre 2006, ma réponse à la question « Pensez-vous que le régime national-socialiste a commis des crimes envers les juifs européens ? ».])

page

AUTEURS 

  • Robert FAURISSON

  • Histoire : Comment se manipulent les textes pour nous faire croire au génocide des juifs

    5 février 2013   [retour au début des forums]

    Mais cela ne vous lasse donc pas d’être hors du temps, hors du réel et en marge de l’humanité ???? Déjà lorsque j’étais étudiante vos thèses invariablement fausses attaquaient quelques cerveaux fragiles... 30 ans après ... Quelle constance dans l’erreur, la bêtise, la malhonnêteté, l’absolu déni de toute rigueur scientifique et l’errance historique...
    Belle œuvre pour le futur ! On ne vous oubliera pas M. Faurisson, hélas pour vous !!!

    Répondre à ce message

    Histoire : Comment se manipulent les textes pour nous faire croire au génocide des juifs

    16 avril 2015, par sahb   [retour au début des forums]

    un esprit sain s’incline devant les preuves irréfutables !

    il a y a donc forcément quelque chose qui ne fonctionne pas très bien chez vous (un trop plein de téloche ?) !

    Répondre à ce message,SVP

    Histoire : Comment se manipulent les textes pour nous faire croire au génocide des juifs

    29 avril 2015, par Marius Burel (83)   [retour au début des forums]

    Robert Faurisson et Vincent Reynouard
    sont nos Galilée du XXIème siècle.

    Répondre à ce message,SVP

    Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source