retour article original

mardi 25 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption au Canada
La Presse, 21 septembre 2011

Corruption : Présumés pots de vin à Revenu Canada

par Francis VAILLES


Une table de jeu au casino de Montréal

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a découvert qu’un gestionnaire de Revenu Canada a dépensé 11,8 millions de dollars comptant dans des casinos avec le fraudeur fiscal Francesco Bruno, entre 2006 et 2010. Ces renseignements proviennent de nouveaux documents déposés au Palais de justice de Montréal par la Gendarmerie royale du Canada, dans le cadre de son enquête sur la présumée corruption de fonctionnaires de Revenu Canada. Sept vérificateurs du fisc sont soupçonnés d’avoir reçu de généreux pots de vin de contribuables pour les aider à frauder Revenu Canada.


Canada

Le gestionnaire de Revenu Canada qui a acheté des millions de dollars de jetons au casino s’appelle Madan Kehar. La plupart de ses achats ont été faits au Casino de Montréal en présence de Francesco Bruno, qui a lui aussi dépensé 1,4 million en espèces dans ces occasions. Francesco Bruno est cet homme d’affaires, président de BT Céramique, qui s’est reconnu coupable de fraude fiscale, le printemps 2011. C’est lui qui a aidé l’entreprise de Tony Accurso à frauder le fisc de 4 millions de dollars grâce à un stratagème sophistiqué de fausses factures. Selon la Gendarmerie royale du Canada, Madan Kehar et deux autres fonctionnaires étaient intervenus pour empêcher une vérificatrice de fouiller plus à fond le dossier de BT Céramique au début des années 2000.

Antonio Girardi en compagnie de Madan Kehar

Les nouveaux renseignements de la Gendarmerie royale du Canada ont été rendu publics dans le cadre d’une demande de documents, approuvée par un juge, faite aux dirigeants du Centre Bell, à la fin d’août 2011. Les policiers ont obtenu du Centre Bell des factures visant à prouver que des inspecteurs du fisc ont profité des largesses de Francesco Bruno au cours d’un match de hockey du Canadien, en septembre 2007. Dans le nouveau compte-rendu de la Gendarmerie royale du Canada, on apprend que les policiers ont fait une découverte étonnante dans les locaux de BT Céramique, en 2008. Le coffre-fort du PDG de l’entreprise, Francesco Bruno, contenait des formulaires originaux de Revenu Canada portant sur les Galeries Laval, alors propriété de Tony Accurso. De tels formulaires ne sortent jamais des bureaux de Revenu Canada, signale les enquêteurs. Selon eux, « le fait que de tels formulaires disparaissent de l’Agence du revenu du Canada profite aux Galeries Laval, puisque l’information n’est plus accessible à l’Agence ». Dans un des formulaires, datés de juin 2004, il est indiqué que le dernier fonctionnaire à avoir travaillé sur les Galeries Laval s’interrogeait sur le fait que le centre commercial ne payait jamais d’impôt. Dans un autre des formulaires cachés dans le coffre-fort, il était question des soupçons d’un autre vérificateur sur l’entreprise Louisbourg concernant un stratagème de fausses factures. Louisbourg était également la propriété de Tony Accurso. Rappelons que les locaux de Francesco Bruno, de BT Céramique, étaient situés dans un immeuble appartenant aux chefs mafieux Vito Rizutto et Paolo Renda.

Paolo Renda (à droite de l’image)

En plus du fonctionnaire des casinos, Madan Kehar, deux des principaux fonctionnaires ciblés par l’enquête de la Gendarmerie royale du Canada sont Adriano Furgiele et Antonio Girardi. Adriano Furgiele est le cousin de Francesco Bruno. Dans son enquête, la Gendarmerie royale du Canada a découvert que Francesco Bruno a ouvert un compte bancaire aux Bahamas, en 2006 avec les fonctionnaires Adriano Furgiele et Antonio Girardi. Le gestionnaire du compte était le Québécois Martin Tremblay, ultérieurement emprisonné pour blanchiment d’argent dans une autre affaire. En juillet 2006, le compte des Bahamas a été fermé et l’argent qui s’y trouvait, soit 816278 dollars, a été transféré en Suisse. Par ailleurs, la Gendarmerie royale du Canada a aussi découvert qu’Adriano Furgiele a reçu 150000 dollars d’un contribuable au début de 2008, quelques semaines après que ce dernier ait bénéficié d’une réduction d’impôt de 2,3 millions. Selon les policiers, Adriano Furgiele a été au coeur des manoeuvres qui ont permis à ce contribuable d’économiser ces impôts. Le contribuable en question est Francesco Bertucci, de l’entreprise Thomson Tremblay. Les policiers ont tenté de lui parler, mais son avocat s’y est opposé. La Gendarmerie royale du Canada croit que les fonctionnaires Nick Iammarrone et Giuseppe Oliviero ont participé à la manoeuvre dont a bénéficié Francesco Bertucci. Pour avoir l’approbation du juge dans sa demande au Centre Bell, la Gendarmerie royale du Canada a déposé des photos d’une autre soirée au Centre Bell, en 2005, qu’elle avait saisis dans la demeure de Furgiele. Elles ont été déposées à la Cour. On y voit neuf fonctionnaires de Revenu Canada trinquer avec Francesco Bruno dans une loge du Centre Bell. Parmi les agents de Revenu Canada qui s’y trouvaient, il y a les chefs d’équipe Adriano Furgiele et Antonio Girardi, de même que les gestionnaires Madan Kehar et Giuseppe Oliviero. Du côté des contribuables, en plus de Francesco Bruno, il y avait les deux autres co-actionnaires de BT Céramique, soit Alfredo Magalhaes et Rodolfo Palmerino. Les fonctionnaires soupçonnés ont été congédiés de Revenu Canada ou avaient déjà pris leur retraite. Aucune accusation n’a été portée contre eux ni contre Francesco Bertucci.

Francis VAILLES

Francesco Bruno en compagnie du co-actionnaire de BT Céramique, Alfredo Magalhaes, dans une loge du Centre Bell, en 2005

AUTEURS 

  • Francis VAILLES

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source