retour article original

mardi 21 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (7ème partie) : Du 16 juin 2004 au 30 juin 2004
AFP, 30 juin 2004

Les avocats de Saddam Hussein jugent la justice irakienne "illégale"


Les avocats de Saddam Hussein ont qualifié, mercredi 30 juin 2004, d’"illégale" la justice irakienne, peu après l’annonce par les autorités de Bagdad que le dictateur déchu est passé sous leur autorité légale.


"La justice irakienne est illégale tout comme le gouvernement intérimaire qui ne détient sa légalité que des Etats-Unis", a déclaré à l’AFP l’avocat Mohammad Al-Rachdane, chef du collectif de défense de Saddam Hussein. "Nous (avocats du collectif en Jordanie) nous sommes réunis hier et aujourd’hui pour débattre de cette question et allons nous rencontrer demain (jeudi 1er juillet 2004) pour décider notre prochaine action", a-t-il dit.

Me Rachdane, qui est retourné, mardi 29 juin 2004, en Jordanie, après une visite aux Etats-Unis, où il a affirmé avoir "consulté des avocats américains", a estimé que "l’actuel gouvernement irakien n’est pas différent du conseil du gouvernement transitoire qui relevait des Etats-Unis". "Nous sommes des avocats et nous respectons les lois. Malgré nos réserves sur la justice irakienne qui, nous le réaffirmons, est illégale, nous souhaitons nous rendre en Irak pour assurer la défense" de Saddam Hussein, a-t-il ajouté.

Il a indiqué que "les tentatives des avocats du collectif de se rendre en Irak se sont avérées vaines et le barreau irakien nous refuse les autorisations nécessaires pour pouvoir plaider en Irak". Selon lui, il "ne suffit pas au gouvernement irakien de dire qu’il respecte la loi. S’ils veulent la justice, ils ne devraient pas être effrayés par la venue en Irak du collectif de défense", a relevé Me Rachdane. "Tout ce que nous entendons ce sont des menaces de mort et nous demandons une protection internationale à notre collectif", a-t-il dit.

Une polémique avait éclaté, mardi 29 juin 2004, entre le ministre de la Justice irakien Malek Dohane al-Hassan et un avocat jordanien, membre du collectif de défense, qui voulait se rendre en Irak pour rencontrer le président déchu. "Le ministre irakien m’a téléphoné aujourd’hui (mardi) et m’a dit : "Si vous pensez, vous et les autres, venir en Irak pour défendre Saddam, nous n’allons pas seulement vous tuer mais vous couper en morceaux, peu m’importe les parties ou les individus qui vous soutiennent", a déclaré à l’AFP l’avocat jordanien Issam Ghazaoui. "Son ton était menaçant et il a utilisé des termes vulgaires. Je lui ai donc raccroché au nez", a-t-il ajouté.

Interrogé par l’AFP, le ministre a démenti avoir menacé de mort son interlocuteur. "C’est un menteur patenté. Je n’ai menacé personne. Je lui ai dit : "Si vous voulez défendre Saddam Hussein, vous devez venir en Irak et visiter d’abord les fosses communes", a-t-il souligné.

Formé de vingt avocats, dont un Américain, mandatés par la famille de Saddam Hussein, le collectif a accusé les Etats-Unis à plusieurs reprises de les empêcher de voir leur client et a menacé, le 9 juin 2004, de poursuivre en justice le gouvernement américain. Il a aussi envoyé un message au Comité international de la Croix-Rouge (CICR), demandant son aide et un rapport sur la santé de l’ex-président.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source