retour article original

mercredi 28 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en Haïti
AFP, 26 octobre 2011

Corruption : Un Américain a été condamné à 15 ans de prison


Une mère et son bébé dans un camp de déplacés, à Port-au-Prince, le 5 octobre 2011

L’ancien dirigeant d’une entreprise de télécommunications basée en Floride a été condamné à quinze ans de prison pour des faits de corruption commis en Haïti, a annoncé, mardi 25 octobre 2011, le département américain de la Justice (DoJ). Il s’agit de la plus lourde sentence prononcée en vertu de la loi américaine sur les pratiques de corruption à l’étranger, souligne le département américain de la Justice. Carlos Rodriguez, âgé de 55 ans, ancien vice-président de la société incriminée, a été condamné de son côté à sept ans de prison. Les deux hommes, reconnus coupables en août, devront aussi rembourser 3,09 millions de dollars.


Haïti

Selon les autorités américaines, Joel Esquenazi, âgé de 52 ans, ex-président de Terra Telecommunications, a versé, entre 2001 et 2005, plus de 890000 dollars de pots-de-vin à des responsables du groupe public Télécommunications de Haïti (Haïti Teleco), précise un communiqué du ministère. Terra offrait à ses clients la possibilité de téléphoner vers Haïti. Pour « obtenir des tarifs préférentiels », des « réductions sur le nombre de minutes donnant lieu à des paiements » et le « renouvellement des contrats », l’entreprise américaine a versé des pots-de-vin aux différents responsables des relations internationales de Haïti Teleco, la seule compagnie de l’île à fournir des services de téléphonie fixe. Le groupe avait créé plusieurs sociétés fictives pour tenter de dissimuler ces paiements, qu’il enregistrait en tant que « services de consultation ».

Agence France Presse

Une mère attend avec son enfant victime du choléra, dans une clinique de Médecins sans Frontières, à Port-au-Prince, le 19 octobre 2011

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source