retour article original

mardi 27 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Soudan (1ère partie) : Du 9 février 2004 au 31 août 2004
AFP, 1er juillet 2004

Soudan : Kofi Annan plaide à N’Djamena pour une solution politique


Vue du camp de réfugiés de Zam-Zam, près d’El-Fasher

N’DJAMENA (AFP) - Le secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan a une nouvelle fois plaidé jeudi à N’Djamena en faveur d’une "solution politique le plus tôt possible" pour éviter un drame humanitaire au Darfour.

Soudan


"Il faut trouver une solution politique le plus tôt possible, sinon on peut vivre un drame régional", a déclaré M. Annan à la presse après un entretien de plus de deux heures avec le président tchadien Idriss Deby. "Nous, la communauté internationale, ferons tout pour travailler avec le gouvernement soudanais et avec le président Deby, qui a entamé des négociations pour trouver une solution et calmer la situation, parce que sinon, le drame que nous sommes en train de vivre n’est rien à côté de celui qui risque de survenir", a-t-il ajouté.

Kofi Annan (à gauche) en compagnie de réfugiés soudanais, au Darfour, le 1er juillet 2004

"Demain, je rencontrerai encore le président (soudanais Omar) al-Béchir pour discuter avec lui non seulement de la situation humanitaire mais aussi de la question de la sécurité pour les réfugiés, pour leur permettre de rentrer chez eux en paix et en sécurité", a poursuivi Kofi Annan. "La meilleure façon d’aider le Tchad, c’est de répondre au problème du Darfour et nous allons donc travailler avec le gouvernement soudanais et les rebelles pour trouver une solution", a-t-il insisté.

Tchad

"Nous demandons à la communauté internationale de faire pression sur les rebelles et le gouvernement soudanais de manière à créer une solution favorable pour le retour des réfugiés. C’est à cela que nous nous attelons", a pour sa part indiqué le président Idriss Deby. "Depuis le début de cette crise, nous n’avons plus d’échanges commerciaux avec le Soudan. Nous subissons les conséquences néfastes de la crise du Darfour", a-t-il souligné.

Idriss Deby

M. Annan devait se rendre, vendredi 2 juillet 2004 au matin, à Abéché, avant de visiter le camp de réfugiés d’Iriba, à 60 km de la frontière tchado-soudanaise, puis de rallier Khartoum.

Agence France-Presse

Des femmes et des enfants soudanais, au camp de réfugiés de Zam-Zam, près d’El-Fasher

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source