retour article original

lundi 26 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (8ème partie) : Juillet 2004
Reuters, 2 juillet 2004

Irak : Les troupes d’occupation polonaises ont découvert des obus au sarin

par Wojciech MOSKWA


VARSOVIE (Reuters) - Des obus d’artillerie retrouvés par les forces polonaises en Irak contenaient du gaz sarin, agent innervant mortel, a annoncé, vendredi 2 juillet 2004, l’armée polonaise.


"Les analyses menées montrent qu’il y avait du gaz sarin dans la tête des roquettes", a déclaré le général Marek Dukaczewski, chef du renseignement militaire polonais, au cours d’une conférence de presse.

La Pologne avait fait savoir, jeudi 1er juillet, que ses soldats avaient trouvé, le 16 juin 2004, en Irak, 17 missiles de type Grad et deux obus de mortier remplis de produits chimiques, ajoutant que des experts américains avaient effectué des analyses sur ces munitions.

A Bagdad, l’armée américaine a toutefois précisé dans un communiqué que seuls deux missiles contenaient du gaz sarin et que les autres ne renfermaient aucun agent chimique. Elle a de plus ajouté que ces deux armes chimiques ne présentaient que peu de danger. "En raison de l’état de détérioration des ogives et de la petite quantité d’agent (chimique) restant, ces ogives n’auraient eu qu’un impact limité, voire nul, si elles avaient été utilisées par les insurgés contre la coalition", peut-on lire dans ce communiqué.

Des armes de la guerre Iran-Irak

Le ministre polonais de la Défense Jerzy Szmajdzinski a affirmé que la découverte de ces missiles démontrait que Saddam Hussein avait menti et ne s’était pas débarrassé des armes détenues illégalement par l’Irak.

Le président américain George Bush a accusé l’ancien président irakien de n’avoir pas renoncé à ses armes chimiques et biologiques, et a décidé en conséquence d’envahir l’Irak, en mars 2003, pour le renverser. Depuis, les forces d’occupation n’ont retrouvé que de petites quantités d’armes interdites. "Nos prévisions et nos rapports selon lesquels Saddam Hussein ne s’étaient pas mis en conformité pour un grand nombre armes, d’obus d’artillerie et d’armes de destruction massive se sont avérés."

"Certaines de ces ogives étaient vieilles, mais on ne peut exclure que parmi elles se trouvaient des munitions encore en état de marche", a ajouté Jerzy Szmajdzinski. "Il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’obus datant de la période 1980-1988, du genre de ceux utilisés contre les Kurdes et dans la guerre Iran-Irak", ont affirmé les forces polonaises dans un communiqué. Cette information a été confirmée par l’armée américaine.

L’Irak a reconnu avoir produit des munitions au cyclo-sarin dans les années 1980 dans le cadre de son conflit avec l’Iran, mais avait promis de détruire ses stocks et de cesser de produire ces armes comme l’exigent les résolutions adoptées par l’ONU après la guerre du Golfe, en 1991.

Selon l’armée américaine, l’armée polonaise a été guidée sur les lieux où se trouvaient les ogives par un civil irakien. Elles ont été découvertes, le 16 juin 2004, à Hilla, à 100 km au sud de Bagdad.

Wojciech MOSKWA

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

AUTEURS 

  • Wojciech MOSKWA

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source