retour article original

mercredi 28 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Cameroun
AFP, 24 novembre 2011

Cameroun : 3 ans de prison pour homosexualité


Vue de Yaoundé

Trois Camerounais ont été condamnés à cinq ans de prison pour homosexualité par la justice de leur pays. La peine maximale donc. Comme la majorité des pays africains, la législation au Cameroun interdit toujours les pratiques homosexuelles.


Cameroun

Les trois hommes avaient été surpris alors qu’ils avaient des rapports sexuels à bord d’un véhicule, dans le quartier Essos, à Yaoundé, en juillet 2011, a déclaré la police camerounaise. Le tribunal de Yaoundé a condamné, mardi 22 novembre, "les trois" personnes poursuivies pour homosexualité à 5 ans de prison ferme et au paiement de 300 euros d’amende. Me Michel Togué, un de leurs avocats, a déjà fait appel de la décision. Ce jugement est un "scandale", s’est insurgée Me Alice Nkom, présidente de l’Association pour la défense des droits des homosexuels (Adefho). "Ce n’est pas digne d’une justice moderne au service de la démocratie dans un pays comme le Cameroun" a-t-elle poursuivie. de son côté, un des avocats accuse le juge de comportement "homophobe" durant les débats.

Michel Togué

Trente-huit des cinquante-trois Etats africains ont des lois pénalisant l’homosexualité. Et la tendance est à la sévérité, comme au Burundi qui a créé, en 2009, une peine de prison pour punir les relations entre partenaires du même sexe. En août 2010, les ONG américaine Human Rights Watch (HRW) et camerounaise Alternatives-Cameroun avaient demandé la dépénalisation des pratiques homosexuelles au Cameroun, invoquant les recommandations du Comité des droits de l’homme des Nations Unies. Selon ce comité, la criminalisation de l’homosexualité "viole les droits à la vie privée et à la liberté de ne pas être discriminé". Le 26 août 2011, quatre autres Camerounais ont été écroués après avoir été inculpés d’homosexualité. L’instruction de leur affaire est en cours.

Agence France Presse

Exposition homosexuelle au centre culturel français de Yaoundé

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source