retour article original

vendredi 21 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Le lobby juif
Bocage, 2 décembre 2011

Le lobby juif : Qu’a payé l’Allemagne pour le Shoah business ?


Un correspondant nous ayant demandé ce qu’avait pu payer l’Allemagne à ce jour au titre des réparations, nous lui avons répondu que nous étions bien incapables de lui fournir une réponse satisfaisante car nous ne disposons pas de tous les éléments nécessaires. Pour lui faire plaisir, néanmoins, nous avons, en toute modestie, réuni sur ce que nous appelons un "Brouillon", les quelques éléments relevés dans les "Ecrits révisionnistes (1974-1998)" du Pr Faurisson ainsi que des extraits de messages diffusés par Bocage sur le sujet, en ne remontant toutefois qu’à mai 2007.


Allemagne

« L’Accord de Luxembourg, signé en 1952 entre l’Israël et l’Allemagne, n’avait pas pris en compte un certain nombre de données », lit-on dans plusieurs articles. Il faut y ajouter, par exemple :

– les travailleurs dans les ghettos ;

– les difficultés psychologiques non prises en compte ;

– les enfants évacués avant la guerre (Kindertransport) ;

– les survivants des expériences médicales…

…Sans compter ce que l’Allemagne doit payer à d’autres pays qu’aux juifs (par ex. à la Grèce...). »

Extrait de l’Interview de R. Faurisson à Storia Illustrata :

« [Nahum Goldmann] a dicté ses conditions à Adenauer en 1950. Il a obtenu 80 milliards de DM, soit 10 à 14 fois plus que la somme d’abord espérée. »

Nahum Goldmann

Lu dans R. Faurisson, Ecrits révisionnistes (1974-1998) :

P. XLIII : « L’enjeu est également financier quand on songe que, au moins depuis les accords sur les « réparations » signés à Luxembourg en 1952, les contribuables allemands ont versé des sommes « astronomiques » (le qualificatif est de Nahum Goldmann) à l’ensemble des juifs de l’Etat d’Israël ou de la Diaspora et qu’ils continueront, à cause de la Shoah, de payer pour les crimes qu’on leur impute au moins jusqu’en l’an 2030. »

Le 24 novembre 2007, dans une dépêche de l’Associated Press :

« Germany has paid an estimated $25 billion in reparations to Israeli Holocaust survivors ».

Extraits de messages Bocage à partir de mai 2007 :

• Bocage du 8/5/2007 « Allemagne : Des réparations pour la 2e génération.

Mais le 3 mai 2007, sur le site de langue anglaise du "Spiegel Online International", un article de David Gordon Smith à Berlin signale que, d’après Ingeburg Grüning, porte-parole du ministère des Finances allemand et responsable des réparations payées aux survivants de l’Holocauste, le gouvernement allemand, qui a déjà versé un total d’environ 64 milliards d’euros aux survivants de l’Holocauste, n’a pas l’intention de payer ces frais de traitements psychologiques, puisqu’ils n’entrent pas dans les principes retenus dans les traités internationaux relatifs aux réparations holocaustiques qui ne visent que les survivants directs : "Il n’est pas question d’envisager un amendement à ces principes", a-t-elle déclaré. Mais l’auteur de l’article, réaliste, ajoute que l’Allemagne pourra bien finir par être obligée de payer encore des millions pour ces traitements psychologiques. Les sommes en question ne seraient pas énormes, prétend Baruch Mazor, directeur général du Fonds Fischer : juste 10 à 20 millions de dollars par an... "Si les négociations que nous menons en ce moment ne portent pas leurs fruits, alors il faudra s’attendre à de solides revendications qui sont soutenues à 100 % par le public ici", a-t-il ajouté. »

Baruch Mazor

• Bocage du 11/06/2008 : « Allemagne : Supplément de réparations aux "survivants".

« La Conférence des réparations [Claims Conference] a obtenu un supplément de 320 millions de dollars pour distribution aux survivants de l’Holocauste. »

• Bocage du 23/3/2009 : « Allemagne : Encore plus d’argent pour les juifs nécessiteux...

Les aides allemandes aux survivants de l’Holocauste juifs nécessiteux d’Europe de l’Est seront plus substantielles. Les versements mensuels augmenteront de 35 % dans les pays qui ne font pas partie de l’Union européenne et de 11 % dans les pays membres de l’Union européenne. C’est ce qu’a annoncé l’organisation de dédommagements Jewish Claims Conference à l’issue de négociations avec le ministère fédéral des finances. L’augmentation se monte à un total de 60 millions d’euros sur dix ans. »

• Bocage du 21/12/2009 « L’Allemagne devra payer encore 1 milliard d’euros.

On apprenait dimanche que le ministre [israélien] des Finances Yuval Steinitz allait exiger de l’Allemagne entre 450 millions et 1 milliard d’euros en faveur des juifs qui ont été soumis à des travaux forcés pendant l’Holocauste. »

Yuval Steinitz

• Bocage du 29/01/2010 « L’Allemagne paiera 500 mio d’euros pour les "travailleurs" juifs du ghetto !

Les anciens travailleurs juifs du ghetto peuvent espérer le paiement d’une pension vieillesse pour un total de 500 millions d’euros, selon la décision d’une cour de justice allemande annoncée aujourd’hui. »

• Bocage du 11/03/2010 « Survivants âgés : l’Allemagne double presque la mise.

La Conférence pour les réclamations matérielles des juifs contre l’Allemagne -connue sous le nom de Conférence des réclamations- s’est réunie à Berlin, mercredi. Une somme de 91 millions d’euros a été négociée, lors de la rencontre annuelle avec le ministre allemand des Finances. Gregory J. Schneider, vice-président exécutif de la Conférence des réclamations, a fait part au "Jerusalem Post" des objectifs-clés de cette année : assurer une augmentation des services de soins à domicile et le paiement de pensions pour permettre aux survivants de la Shoah de vivre dans la dignité. Tard dans la soirée, la décision a été prise d’allouer 55 millions d’euros destinés à couvrir les services à domicile, soit une augmentation de 25 millions d’euros, par rapport à 2009. En outre, une nouvelle pension a été gagnée : 36 millions d’euros pour environ 1300 survivants de la Shoah, en Europe de l’ouest. »

• Bocage du 6/12/2010 « L’Allemagne double son aide aux survivants.

Le comité en charge des réclamations des survivants de l’Holocauste est parvenu à un accord lundi avec le gouvernement allemand qui doublera l’aide accordée aux survivants pour l’année 2011 : les sommes pour l’année s’élèveront à 110 millions d’euros (quelque 145 millions de dollars) et sont destinées à financer les services sociaux indispensables aux survivants juifs de l’Holocauste dans le monde entier. C’est le chiffre le plus élevé que le comité ait jamais réussi à négocier dans le cadre de ses pourparlers avec l’Allemagne, et il servira à des soins à domicile, à l’achat de nourriture, de médicaments et de produits de première nécessité. Ce chiffre est le double de la somme allouée par l’Allemagne à cet effet pour l’année 2010. »

• Bocage du 9/12/2010 « Les Chemins de fer allemands versent encore 5 millions d’euros.

Les chemins de fer allemands ont annoncé mercredi un don de cinq millions d’euros aux victimes du nazisme pour des projets en Europe de l’Est, avant tout en Pologne. "Soixante-cinq ans après la fin de la guerre, nous n’avons pas oublié la souffrance des victimes du national-socialisme", a déclaré le président du directoire de la Deutsche Bahn, Rüdiger Grube. "Les survivants souffrent encore aujourd’hui des conséquences de la déportation, du travail forcé, et d’autres torts causés par les nazis. Pour cette raison, la Deutsche Bahn –la plus grande entreprise de chemins de fer en Allemagne– et son propriétaire, représenté par le ministère allemand des Transports, a décidé de faire un geste humanitaire", ajoute-t-il. Une moitié des cinq millions d’euros sera affectée à des projets en Pologne, l’autre à des projets en Ukraine, en Biélorussie, en Russie et en République tchèque, précise la société dans son communiqué. La Deutsche Bahn a déjà fait un don de plusieurs millions d’euros aux victimes du nazisme depuis la création en 2000 de la fondation "Mémoire, responsabilité et avenir", a précisé un porte-parole de la société. Cette fondation, à l’initiative d’entreprises et du gouvernement allemands, a depuis fait des dons totalisant 4,4 milliards d’euros destinés à 1,66 million de personnes dans près de 100 pays. » (Source AFP)

• Bocage du 1/02/2011 « Berlin double les allocations aux survivants

Le gouvernement allemand a décidé de doubler le montant des allocations aux survivants de la Shoah pour l’année 2011, selon le vice-président de la "Claim Conference" (comité des Réparations), Shlomo Gour. Le montant des indemnisations passera de 55 millions d’euros à 110 millions d’euros. Cette somme sera transférée au budget des services sociaux pour les rescapés de la Shoah qui sont encore 520000 personnes dans le monde, dont la moitié réside en Israël. »

• Bocage du 6/04/2011 « Allemagne : 15 % de plus pour les survivants.

Entre 2012 et 2014, Berlin devrait verser 403 millions d’euros d’aide à domicile pour les victimes juives des nazis. La Conference for Jewish Material Claims Against Germany a annoncé que le gouvernement allemand avait donné son accord mardi pour augmenter de 15 % les fonds alloués aux survivants de l’Holocauste, passant de 110 millions d’euros en 2011 à 126,7 millions d’euros en 2012. Au total, l’Allemagne devrait allouer à cette organisation -mieux connue sous le nom de Claims Conference [Conférence des réclamations]- 513 millions d’euros entre 2011 et 2014 pour venir en aide aux survivants de l’Holocauste. D’après le nouvel accord conclu avec Berlin, les fonds fournis par l’Allemagne pour l’aide sociale aux survivants atteindront 136 millions d’euros en 2013 et 140 millions d’euros en 2014. »

• Bocage du 28/11/2011 « Encore des réparations : les travailleurs des ghettos.

Près de soixante-dix ans après la fin de la seconde guerre mondiale, l’Allemagne va indemniser une catégorie particulière de survivants de la Shoah. Celles et ceux d’entre eux qui ont travaillé dans les ghettos, recevront, en une fois, 2000 euros versés par le fonds allemand pour les Ghettos, indépendamment de l’indemnité mensuelle qu’ils reçoivent déjà. Cette décision est le fruit d’une négociation entre le gouvernement allemand et la Claim’s Conference (qui défend les droits à indemnisation et à réparation des survivants). Cette mesure permettra donc aux juifs qui ont travaillé dans les ghettos (dans le cadre du travail forcé ou pas) de bénéficier de cette indemnisation versée par le Sécurité sociale allemande. "Nous voulons être surs que tous les survivants éligibles à cette nouvelle mesure pourront en bénéficier, en compensation de cette souffrance qu’a été le travail sous la botte nazie" a déclaré le Rabbin Julius Berman, Président de la "Claims". Jusqu’à présent, seuls les juifs qui avaient travaillé dans des ghettos situés dans des territoires annexés par le IIIe Reich étaient indemnisables. Le gouvernement allemand va contacter des survivants de la shoah qui pourraient être concernés par cette mesure, ainsi que des organisations qui travaillent sur ce thème. Il va également réexaminer 56000 dossiers de demandes d’indemnisation qui avaient été rejetés. »

Julius Berman

• Bocage du 1/12/2011 « Berlin double l’aide aux juifs allemands.

Dans le cadre d’une nouvelle convention, signée mercredi, le gouvernement fédéral a décidé de faire passer son financement annuel au Conseil central des juifs d’Allemagne de 5 à 10 millions d’euros à partir de 2012, a indiqué dans un communiqué l’organisation représentative des juifs d’Allemagne. Ce nouveau cadre conventionnel reflète l’accroissement considérable des attributions du Conseil, selon le président de cette institution, Dieter Graumann. "Le Conseil central se développe en tant que centre de compétences pour la communauté juive mais aussi au sein de l’ensemble de la société allemande où il joue un rôle toujours plus important", affirme Dieter Graumann. La première convention entre l’Etat allemand et le Conseil central des juifs d’Allemagne avait été signée en janvier 2003 par le gouvernement du chancelier social-démocrate Gerhard Schroeder. »

Avant l’arrivée de Hitler au pouvoir en 1933, l’Allemagne comptait l’une des plus vastes communautés juives d’Europe avec quelque 530000 membres. A la Réunification en 1989, il y avait environ 30000 juifs en Allemagne. Ils ont depuis été rejoints par une immigration massive venue d’ex-URSS, favorisée par le gouvernement allemand, et qui s’est élevée à plus de 200000 personnes.

Dieter Graumann

Le lobby juif : Qu’a payé l’Allemagne pour le Shoah business ?

8 décembre 2011   [retour au début des forums]

Dans toute comptabilité il s’agit de trouver un équilibre. Entre les réparations démesurées de l’Allemagne et l’absence totale de réparations pour des dizaines de communautés juives spoliées, éradiquées ou converties de force en terre d’Islam (sauf en Turquie) pendant des siècles, voici une proposition plutôt correcte : l’Allemagne ne verse plus un seul centime, par contre les pays musulmans, dont l’Arabie Saoudite et le Mali qui ont exterminé tous leurs juifs, s’engagent à verser à nos voisins d’Outre-Rhin les réparations compensatoires.
Deux avantages à cela :
un- les organisations juives ne touchent plus un centime...
deux- les pays musulmans ne sont plus exonérés de leurs crimes passés...
Perso je trouve cette idée géniale.
A noter, Kadhafi avait été le seul dirigeant arabe à proposer d’indemniser les descendants des massacres anti juifs commis en Libye.

Répondre à ce message

Le lobby juif : Qu’a payé l’Allemagne pour le Shoah business ?

9 décembre 2011   [retour au début des forums]

super cette suggestion, où peut-on en trouver la source sur internet ?

Répondre à ce message,SVP

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source