retour article original

mercredi 24 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (8ème partie) : Juillet 2004
Reuters, 6 juillet 2004

Irak : Une vidéo accrédite la thèse des combattants étrangers

Suivi d’un commentaire


BAGDAD (Reuters) - Des combattants islamistes originaires de l’ensemble du monde arabe auraient commis plusieurs des attentats suicide qui ont ensanglanté l’Irak, à en croire une cassette vidéo dont Reuters a obtenu une copie.

Ce document, que s’est procuré le Time, montre des jeunes hommes faisant leurs adieux aux membres de leur famille avant de grimper dans des véhicules qu’ils font par la suite exploser.


Cela fait des mois que de nombreux responsables américains et irakiens soutiennent que des combattants étrangers jouent un rôle clé dans des attentats qui ont fait des milliers de morts depuis la chute de Saddam Hussein. Mais ils n’ont présenté que très peu de preuves pour étayer ces affirmations.

Sur la cassette, des activistes musulmans portant des foulards et armés de lance-roquettes RPG ou de fusils d’assaut apparaissent en pleine nuit au moment où un des leurs semble se livrer au rituel précédant l’attentat suicide.

L’homme lit une déclaration dans laquelle il dit à ses proches qu’ils lui manqueront une fois qu’il aura rempli son devoir de combattant de la guerre sainte.

Abou Haris al-Dosari, dont l’accent semble saoudien, grimpe alors dans un camion citerne et montre un câble électrique relié à une charge explosive.

Peu de temps après, on le voit en train de conduire le véhicule sur le pont Kathimia de Bagdad, où il disparaît dans une gigantesque boule de feu.

"Martyrs d’Allah"

Ce rituel est plusieurs fois répété par les kamikazes avant leurs attentats. Est notamment mentionné l’attaque perpétrée l’année dernière contre le siège de l’ONU à Bagdad qui avait coûté la vie à Sergio Vieira de Mello, le plus haut responsable des Nations Unies en Irak.

La cassette montre également le président du Conseil italien, Silvio Berlusconi, la tête entre les mains après l’attentat de Nassiriah, dans laquelle 19 Italiens et neuf Irakiens avaient été tués. C’est un Egyptien du nom d’Abou Farid qui l’aurait commis. Selon la cassette, il avait auparavant séjourné en Italie.

Cette vidéo, qui exhorte les musulmans à devenir des "martyrs d’Allah", livre quelques brèves biographies d’Abou Zoubaïd, un Saoudien, d’Abou Karim, un Syrien, d’Abou Mouslime, un Tunisien, ou encore d’Abou Koutaïb, un Algérien. Elle explique par ailleurs comment certains activistes se seraient infiltrés dans des sites stratégiques comme le port de Bassorah pour y commettre des attentats et en vient à préciser la quantité d’explosif utilisée dans d’autres attaques.

La cassette montre par ailleurs des policiers irakiens en train de s’entraîner au moment où un kamikaze attaque, en pleine journée. Les services de sécurité irakiens ont été l’une des cibles privilégiées de la résistance.

Reuters

Commentaire

La présence de combattants étrangers au sein de la résistance irakienne est un secret de Polichinelle.

Du point de vue des musulmans, la guerre coloniale en Irak peut se comparer à la guerre d’Espagne pour les Européens. Pendant la guerre d’Espagne, les armées franquistes étaient soutenues par l’Allemagne nazie et l’Italie fasciste, tandis que des quantités de démocrates s’étaient engagés dans les rangs républicains.

La plupart des Arabes estiment avoir un devoir de solidarité à l’égard des Irakiens, comme à l’égard des Palestiniens. A cela s’ajoute le devoir religieux consistant à chasser l’occupant d’un pays musulman.

L’occupant et le gouvernement irakien à sa botte s’efforcent de soutenir que la masse des Irakiens serait favorable à l’occupation du pays, et que la résistance serait due aux seuls combattants étrangers alliés à une poignée de "nostalgiques de Saddam Hussein"...

En réalité, la résistance bénéficie d’un très large soutien populaire et les manifestations contre l’occupant réunissent des foules énormes.

Frank BRUNNER

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source