retour article original

jeudi 23 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Soudan (1ère partie) : Du 9 février 2004 au 31 août 2004
AP, 6 juillet 2004

Soudan : L’Union africaine annonce l’envoi d’une force de maintien de la paix au Darfour


Un camp de réfugiés au Darfour

ADDIS ABABA (AP) - L’organisation panafricaine, réunie en sommet, depuis lundi 5 juillet 2004 au soir, dans la capitale éthiopienne, a d’entrée annoncé qu’elle allait envoyer 300 soldats chargés du maintien de la paix au Darfour (ouest du Soudan), région où des milliers de Soudanais noirs ont été tués dans les attaques des miliciens arabes, qui ont poussé plus d’un million d’habitants à fuir de chez eux.

Soudan


Les 53 pays membres de l’Union africaine précisent que cette force devrait protéger les réfugiés au Soudan et au Tchad voisin. Elle sera la première envoyée au Darfour, où se déroule la pire crise humanitaire actuelle, selon les Nations Unies.

Des sacs de farine stockés au camp de réfugiés d’Abu Shok, au Soudan

Le directeur du département Paix et sécurité de l’Union africaine Sam Ibok a affirmé que le contingent serait rapidement déployé, mais il n’a pas précisé de date. Des soldats du Nigeria, du Rwanda et peut-être de Tanzanie et du Botswana devrait y participer, a-t-il dit. L’envoi au Darfour de ces soldats constitue une sérieuse avancée par rapport aux 150 observateurs de l’Union africaine qui devaient se rendre dans la région, en vertu des termes du cessez-le-feu signé en avril 2004.

Sam Ibok

Selon l’ONU, 30000 personnes ont été tuées au Darfour, et plus d’un million contraintes à fuir leur maison, la plupart ayant rejoint des camps sur la frontière entre le Soudan et le Tchad. "Nous ne pouvons pas décrire ce qui se passe au Darfour comme un génocide", a estimé M. Ibok, "mais ça a le potentiel de se détériorer ou de dégénérer vers quelque chose de très sérieux."

Le camp d’entraînement de miliciens musulmans, au Soudan

Mardi 6 juillet 2004, le président de la Commission de l’Union africaine doit également présenter un plan en trois ans de restructuration de l’Organisation, destiné notamment à accroître ses moyens d’intervention en matière de résolution des conflits. Ces 40 dernières années, au moins sept millions de personnes sont mortes dans quelque 30 guerres africaines, a précisé M. Ibok. Le projet, dont l’Associated Press a obtenu une copie, prévoit notamment la mise sur pied d’un fonds pour la paix de 200 millions de dollars, et une force de réaction rapide de 15000 hommes. Il envisage de consacrer quelque 600 millions de dollars au NEPAD (Nouveau partenariat pour le développement en Afrique).

Kofi Annan (à gauche) dans un camp de réfugiés soudanais, le 1er juillet 2004

Le Département Paix et Sécurité devait également rendre public un texte sur les réponses à apporter par l’Union africaine aux crises actuelles : Soudan, République démocratique du Congo, Burundi et Côte d’Ivoire.

Scène de rue à Abidjan, le 1er avril 2004

Par ailleurs, à la veille du sommet, un proche conseiller économique du secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan avait conseillé aux pays africains de ne plus payer leur dette internationale, faute d’obtenir son annulation par les pays riches. A la conférence sur la faim réunie en préambule à la réunion de l’Union africaine, Jeffrey Sachs a estimé que la dette de l’Afrique sub-saharienne -estimée à 201 milliards de dollars (163 milliards d’euros)- était "inabordable". "S’ils n’annulent pas la dette, je suggère l’obstruction : faites-le vous-même", a dit le conseiller spécial de Kofi Annan pour la lutte contre la pauvreté.

Associated Press

Jeffrey Sachs

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source