retour article original

jeudi 27 novembre 2014
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Europe France
21 mars 2012

France : Sale temps pour les hyènes

par Alain CAGNAT


Les trois premières victimes de Mohammed Merah

Depuis la tuerie de l’école juive, la curée allait bon train. Au mépris de toute prudence, le grand rabbin de France, Gilles Bernheim, le patron de la LICRA, Alain Jakubowicz, celui du CRIF, Richard Prasquier, celui de SOS Racisme, Dominique Sopo, comme les dirigeants et les médias d’Israël, des politiques comme Jean-Luc Mélenchon, et la plupart des journalistes et chroniqueurs qui comptent, tout ce joli petit monde s’était engouffré dans la voie qui leur allait si bien : celle du retour de la bête immonde et des heures les plus sombres de l’histoire de France.


France

Pensez ! Un « tireur fou » éligible au grade de membre d’honneur de la SS pour oser abattre à bout portant des enfants juifs innocents. Et, en plus d’être antisémite, il était raciste puisqu’il avait tué des militaires d’origine maghrébine et antillaise. Son profil était tout trouvé. Et cela tombait bien : trois parachutistes, blancs et de souche, avaient été exclus du 17ème RGP pour s’être déguisés en nazillons un soir de Mardi Gras trop arrosé. On imaginait déjà, les yeux embués par l’émotion, le grand défilé républicain qui aurait réuni, de Bastille à République, ou de la Concorde à l’Etoile, des centaines de milliers de manifestants qui auraient marché, au péril de leur vie, pour dénoncer la montée du fascisme. On y aurait vu toutes les organisations qui nous maintiennent dans la vigilance : SOS Racisme, la LICRA, l’UEJF, le MRAP… On y aurait rencontré tout l’éventail de la politique française, de Bayrou à Mélenchon, en passant par Copélovici, Moscovici et Cohn-Bendit. Tous ces braves gens auraient susurré à l’oreille de Sarkozy et Guéant qu’il fallait interdire le Front National, dissoudre tous les mouvements « d’extrême-droite » et embastiller leurs dirigeants. Et même si on n’allait pas jusque là, c’en était fini des espoirs de Marine Le Pen. La plupart de ses électeurs l’auraient abandonnée pour reporter leurs voix sur le « Père de la Nation » de l’Elysée. En quelque sorte, « Carpentras II, le Retour ! ».

Un enquêteur devant une école juive, à Toulouse, le 19 mars 2012

Patatras ! Le tueur fou –sans doute pas si fou que cela–, Mohammed Merah, est un Français d’origine algérienne qui s’est formé dans les camps du Pakistan. Ce djihadiste a donc tué des enfants juifs pour venger les enfants palestiniens. Et s’il a tué des parachutistes, ce n’est pas parce qu’ils étaient antillais ou maghrébins, mais pour punir la France de combattre en Afghanistan (il faut rappeler que 20 % à 30% des effectifs de l’Armée, y compris dans les troupes d’élite, sont d’origine immigrée : ce n’était pas du racisme, mais une coïncidence). Qu’est-ce qui menace la France ? Le retour de la bête immonde ou plutôt une immigration sans frein qui sévit depuis un demi-siècle et détruit peu à peu notre pays ? Une immigration dont les rejetons, nouveaux damnés de la Terre, sombrent dans un islam fanatique et le djihad mortifère qui en découle logiquement.

Des manifestants juifs avec le drapeau israélien, à Toulouse, le 19 mars 2012

Nous avons été montrés du doigt comme des "mauvais Français", nostalgiques d’on ne sait quoi, racistes, antisémites et tout le tintoin. Ennemis de la communauté française qui est faite de diversité et d’enrichissement ethnoculturel. C’était probablement l’un des nôtres qui avait assassiné des maghrébins et des juifs, au nom d’une idéologie épouvantable. Parlons du tueur : un Français issu de l’immigration. Ce qu’on appelle "une chance pour la France", comme des millions d’autres qui nous pourrissent la vie. Mais parlons aussi des victimes. Elles sont tellement françaises qu’elles seront enterrées en Israël, ce dont personne ne s’étonne. Qu’est-ce qu’elle a la France ? Elle n’est pas assez bien pour eux ? Alors qu’ils partent tous, les vivants et les morts, et rejoignent la terre d’Israël qu’ils aiment tant !

Alain CAGNAT

L’immeuble dans lequel s’est retranché Mohammed Merah, à Toulouse, le 21 mars 2012

AUTEURS 

  • Alain CAGNAT

  • Intégrisme musulman

    21 mars 2012   [retour au début des forums]

    De l’Afrique du Nord jusqu’en Océanie, en passant par les banlieues d’Amérique ou d’Eurasie, on assiste à une radicalisation du monde musulman depuis plus de 20 ans. De plus en plus d’hommes s’habillent avec ces drôles de chemises de nuit, les femmes se voilent la tête, les prières résonnent à travers les campagnes plusieurs fois par jour... ceci même dans des pays comme la Thailande où on n’avais jamais vu ça autrefois, et où les musulmans se mélangeaient aisément dans la culture locale ! Des moyens financiers énormes sont mis à disposition de cet endoctrinement massif, et principalement par un régime allié du pouvoir sioniste qui règne sur notre bon vieil occident.

    En effet, les salafistes et autres extrémistes musulmans sont les créatures du régime peu démocratique de l’Arabie Saoudite, qui propage l’Islam radical à travers le monde depuis 30 ans, ceci avec la bénédiction des USA (qui ont utilisé les mujaheedins en Afghanistan dans les années 1980 contre l’USSR). Ce même régime entretient d’excellentes relations avec Israel, le Royaume Uni et la France, pour ne citer qu’eux, et il combat d’ailleurs à leur côté lors des conflits contre d’autres pays musulmans MOINS INTEGRISTES !!!

    Etonnant, non ? Apparemment ces mêmes pays ont de bonnes relations avec les initiateurs du salafisme, mais préfèrent bombarder l’Irak ou la Libye qui étaient peu islamisés, tout comme la Syrie ?

    Quel est le but de ce commentaire ? Tirez en vos propres conclusions, et si cela ne vous paraît pas très clair, alors faites vos propres recherches ! Quel rapport avec les attaques "au scooter" ? A cet heure on n’est même pas sûr que ce soit vraiment la même personne qui se dit coupable qui est encerclée par les forces de l’ordre...

    Répondre à ce message

    France : Sale temps pour les hyènes

    21 mars 2012   [retour au début des forums]

    Et le "tueur fou" aurait été suivi depuis des années par la CIA française (DCRI), qui l’aurait entretemps "perdu de vue" ?

    Etrangement cela rappelle un certain Mohammed Atta, qui aurait mené la fine équipe du WTC, un fameux 11 septembre, lui aussi suivi par les services secrets US et autres, qui n’ont pas pour autant empêché quoi que ce soit !

    Alors, faut il dire SUIVI par les services de M. Guéant ? Ou plutôt subtilement ENCADRÉ, exacerbé, poussé à bout ?

    J’espère vraiment que cette hypothèse est ridicule, extravagante, et qu’on n’assiste pas à une nouvelle mise en scène macabre de la part des néo(conservateurs), qui seraient cette fois en train de nous servir la réélection de M. Sarkozy ?

    Répondre à ce message

    Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source