retour article original

vendredi 29 août 2014
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Europe France
Désintox, 11 avril 2012

France : Nicolas Sarkozy ressort l’intox des 1000 euros par salarié

par C.Mt


Nicolas Sarkozy

Sarkozy replonge gaillardement dans l’intox des 1000 euros. Interrogé ce matin par le Dauphiné Libéré sur la première mesure qu’il prendrait en faveur du pouvoir d’achat des Français, le Président candidat a évoqué l’« allégement immédiat des charges qui pèsent sur les salaires compris entre 1 et 1, 4 Smic », mesure qui, affirme-t-il, « permettra à plus de 7 millions de salariés de voir leur salaire net augmenter de près de 1000 euros par an au niveau du Smic ». Et d’expliquer que « le coût de cet allégement, qui est évalué à 4 milliards d’euros, sera financé par une taxation des revenus du capital et un redéploiement de la prime pour l’emploi qui est illisible et souvent inefficace. »


France

La présentation de Nicolas Sarkozy est des plus trompeuses. Primo parce qu’on voit mal, calculette en main, comment quatre milliards d’euros pourraient permettre à 7 millions de salariés de toucher 1000 euros de plus, mais surtout parce que le Président ignore volontairement le fait que le gain induit par la baisse des cotisations salariales sera compensé à la baisse par la suppression de la prime pour l’emploi (qui représente aujourd’hui près de 2,5 milliards d’euros). En réalité, ce n’est que 1,5 milliard (perçus via la taxation supplémentaire des dividendes) qui seront injectés en faveur du pouvoir d’achat des salariés. Concernant l’exemple pris par Nicolas Sarkozy d’un salarié au SMIC, il touchera certes sur sa feuille de paye 840 euros du fait de la baisse des cotisations, mais perdra aussi plus de 700 euros au titre de la PPE, supprimée. Au final, le gain serait donc d’une centaine d’euros. Bien loin des 1000 euros évoqués dans l’interview. Ce n’est pas la première fois que Nicolas Sarkozy trompe son monde sur le sujet. Détail amusant, il avait même été repris à ce propos par Laurent Fabius lors du débat qui avait opposé les deux hommes, et s’en était sorti par un joli bobard :

Voilà l’échange dans l’émission des Paroles et des actes, début mars 2012 :

Fabius : « Les chiffres que vous avez donnés sont faux. Soyons précis. Quatre milliards d’euros à disposition de 7 millions de personnes, cela ne fait pas 1000 euros par personne. »

Sarkozy : « Ce n’est pas ce que j’ai dit. »

Fabius : « J’ai bien entendu. »

Sarkozy : « Vous n’écoutiez pas l’émission, vous avez eu une petite absence. Un homme intelligent comme vous, je peux pas croire qu’il ait une absence. »

Non seulement, comme cela avait été relévé dans ce blog, Nicolas Sarkozy avait bien tenu les propos que Fabius lui reprochait alors. Mais il les répète aujourd’hui. Sans aucun scrupule.

C.Mt

Laurent Fabius

AUTEURS 

  • C.Mt

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source