retour article original

mercredi 24 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (7ème partie) : Juillet 2004
Le Temps, 9 juillet 2004

Proche Orient : La Cour internationale de justice juge la ligne de sécurité en Cisjordanie « illégale »


La Cour internationale de Justice (CIJ) de La Haye appelle l’Assemblée général et le Conseil de sécurité de l’ONU à mettre fin à la construction de la barrière israélienne en Cisjordanie, jugée illégale, selon une copie du document sur l’avis de la CIJ obtenu à la faveur de fuites.


La Cour internationale de justice (CIJ) va annoncer, vendredi 9 juillet 2004, que la ligne de sécurité qu’Israël érige en Cisjordanie est « illégale ». L’ouvrage doit être démantelé vont indiquer les juges, selon plusieurs médias, dont l’agence Reuters qui a obtenu une copie de la décision.

« Contraire au droit international »

« La construction du mur et ce qui y est associé sont contraires au droit international », lit-on dans le document, obtenu par Reuters grâce à une fuite. Le document stipule que cette barrière de sécurité porte atteinte aux droits des Palestiniens vivant en Cisjordanie, territoire occupé par Israël depuis 1967. Il préconise le démantèlement de la ligne et le versement de dommages et intérêts pour les torts causés.

Veto américain

En début de matinée, le quotidien israélien « Haaretz » avait déjà indiqué que la CIJ considérait que la ligne de séparation « viole la loi internationale ». Selon le journal, la décision de la cour -qui siège à La Haye- a été prise à la quasi unanimité, à quatorze voix contre une, seul le représentant américain ayant voté contre.

La Cour, principal organe judiciaire de l’ONU, doit annoncer à 15h00 son avis non contraignant, mais à fortes résonances politiques, sur la légalité de la barrière de séparation. Réagissant aux diverses fuites, la CIJ a rappelé dans la matinée que « seul le texte officiel » qu’elle va diffuser dans l’après-midi « fait foi ».

Anticipation israélienne

Le gouvernement israélien a indiqué, par avance, qu’il ne tiendrait pas compte de la décision de la CIJ, dont il ne reconnaît pas la compétence sur cette question.

Les Palestiniens, qui qualifient la ligne de « mur de la honte », comptent utiliser un éventuel avis négatif pour accroître la pression internationale sur le gouvernement d’Ariel Sharon.

Israël affirme édifier sa « clôture anti-terroriste » pour empêcher des infiltrations de kamikazes. Les Palestiniens estiment qu’elle vise à annexer de facto une partie de leur territoire car elle s’enfonce par endroits profondément en Cisjordanie.

Agences

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source