retour article original

vendredi 28 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Guinée Bissau
Reuters, 28 avril 2012

Guinée Bissau : Libération de dirigeants

par Alberto DABO, Joe BAVIER et Jean-Loup FIEVET


Des soldats à Bissau, le 15 avril 2012

L’armée bissau-guinéenne a remis en liberté le président par intérim, Raimundo Pereira, ainsi que l’ancien Premier ministre, Carlos Gomes Junior, arrêtés lors du putsch militaire du 12 avril 2012, rapportent un ministre ivoirien et des médias locaux.


Guinée Bissau

Le coup d’Etat dans cette ancienne colonie portugaise d’Afrique de l’Ouest a été unanimement condamné par la communauté internationale, et notamment par l’Union africaine et la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest. Carlos Gomes Junior était, jusqu’au coup de force des militaires, le grand favori du second tour de l’élection présidentielle prévu le 29 avril 2012. Carlos Gomes Junior et Raimundo Pereira ont gagné, vendredi 27 avril au soir, par avion, Abidjan, à en croire le ministre ivoirien de l’Intégration africaine, Adama Bictogo. Ils ont été remis en liberté au lendemain de la décision de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest de déployer en Guinée-Bissau une force. La Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest a également menacé de prendre des sanctions contre les militaires qui s’opposeraient au rétablissement d’un régime civil à Bissau.

Alberto DABO, Joe BAVIER et Jean-Loup FIEVET

Carlos Gomes Junior

AUTEURS 

  • Alberto DABO, Joe BAVIER et Jean-Loup FIEVET

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source