retour article original

mercredi 23 août 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique
Le Monde, 14 juin 2012

Afrique : Washington a tissé un réseau de bases aériennes secrètes


Des membres d’AQMI

L’armée américaine a développé, depuis 2007, un réseau de bases aériennes en Afrique pour surveiller secrètement Al-Qaïda ou d’autres groupuscules terroristes ou rebelles, rapporte, jeudi 14 juin 2012, le Washington Post. Les groupes ciblés sont espionnés par de petits avions à turbopropulseur "camouflés en avions privés" et équipés de technologies de pointe, qui parcourent des milliers de kilomètres sur le continent entre ces bases secrètes, selon le quotidien américain, qui cite des documents et des personnes impliquées dans le projet.


Un instructeur américain au Ghana

Ce programme remontant à 2007 illustre l’importance croissante prise au cours des dernières années par les forces spéciales américaines et la militarisation constante des opérations de renseignement dans la guerre contre le terrorisme, souligne le Post. Selon le journal, les Etats-Unis opèrent à partir d’une dizaine de bases établies sur le continent, entre autres au Burkina Faso et en Mauritanie, pour surveiller Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), ou en Ouganda, pour suivre l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony. En Afrique de l’Est, les Etats-Unis surveillent en Somalie les insurgés islamistes chebab, récemment intégrés à Al-Qaïda, depuis Djibouti, l’Ethiopie, le Kenya et les Seychelles, poursuit le quotidien. L’une de ces bases secrètes s’organise à Ouagadougou, au Burkina Faso, autour d’un hangar retiré, depuis que les autorités du pays ont craint que les avions américains, qui décollaient jusque-là de l’aéroport situé au cœur de la ville, n’attirent l’attention. Interrogé par le Washington Post, le ministre des Affaire étrangères burkinabé évoque une coopération de son pays avec les Etats-Unis "très utile" pour éviter que le Burkina Faso ne soit "infiltré" par Al-Qaïda, mais qui doit rester "très discrète".

Le Monde

Un médecin militaire américain examine un patient dans un orphelinat de Ouagadougou, au Burkina Faso, en 2010

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source