retour article original

vendredi 21 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Etats-Unis (4ème partie) : Juillet 2004
AP, 13 juillet 2004

Etats-Unis : Les avocats de deux détenus algériens de Guantanamo déposent plainte contre le gouvernement américain


SAN JUAN, Porto Rico (AP) - Les avocats de deux Algériens détenus sur la base américaine de Guantanamo Bay à Cuba ont annoncé, mardi 13 juillet, avoir porté plainte contre le gouvernement des Etats-Unis. Selon eux, les détenus ont été illégalement remis aux forces américaines alors qu’ils se trouvaient en Bosnie-Herzégovine en 2001 et Washington n’a aucune légitimité pour les maintenir en détention.

La plainte a été enregistrée, lundi 12 juillet 2004, auprès d’un tribunal de Washington, selon Stephen Oleskey, l’un des deux conseils.


Lakhdar Boumedienne et Mohammed Nechia effectuaient une mission humanitaire en Bosnie lorsqu’ils ont été arrêtés en 2001, selon la plainte, qui demande à l’administration américaine de justifier ces détentions ou de libérer les deux hommes. "Il n’y a aucune base légale à leur détention et ils doivent être libérés", a déclaré Steven Watt, un avocat déjà en charge de plusieurs dossiers à Guantanamo pour le Centre des droits constitutionnels, une organisation basée à New York.

Quelque 600 détenus sont emprisonnés dans la prison spéciale de Guantanamo Bay. Ils sont soupçonnés d’appartenir au réseau terroriste Al-Qaïda ou d’être des combattants talibans. Ils sont détenus sans inculpation ni jugement, ni accès à des avocats et ce pour une période indéterminée.

Selon leurs avocats, les deux Algériens ne sont pas membres d’Al-Qaïda, n’ont aucun lien avec le terrorisme et ne sont pas impliqués dans le conflit afghan. Ils affirment que leurs clients faisaient partie d’un groupe de six personnes arrêtées par la police bosniaque en octobre 2001. Selon les autorités de Sarajevo, la police enquêtait sur l’existence de cellules d’Al-Qaïda et a agi sur la base d’informations américaines selon lesquelles les six hommes constituaient une menace pour les ambassades des Etats-Unis et de Grande-Bretagne. Le 17 janvier 2002, alors qu’ils devaient être remis en liberté quelques heures plus tard pour manque de preuves, la police les avait livrés aux Américains. Leurs familles ont intenté une action contre l’Etat bosniaque qui leur a offert des dédommagements pour un montant de 32500 marks convertibles (15000 euros) pour chacune.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source