retour article original

dimanche 20 août 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Egypte
AFP, 29 septembre 2012

Egypte : Menacés, des coptes fuient Rafah


Scène de rue à Rafah

Plusieurs familles coptes (chrétiens d’Égypte) de la ville égyptienne de Rafah, près de la bande de Gaza, ont fui après avoir reçu des menaces de mort de la part d’islamistes, ont annoncé, vendredi 28 septembre 2012, des habitants et des responsables.


Egypte

Les coptes d’Égypte, qui se disaient marginalisés sous Hosni Moubarak et craignent de plus en plus pour leur sécurité depuis l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement islamiste, ont déjà fait l’objet de nombreuses attaques ces dernières années. La communauté, qui représente de 6 % à 10 % des 82 millions d’Égyptiens, redoute aussi des retombées du film anti-islam qui a enflammé le monde musulman et dont le producteur présumé est un copte installé aux États-Unis. La semaine dernière, des tracts ont circulé à Rafah exigeant, sous peine de mort, le départ de la petite communauté copte locale, ont rapporté des habitants assurant que les autorités locales, rapidement informées, n’avaient pris aucune mesure de protection pour les coptes. Quelques jours plus tard, un magasin appartenant à une de famille copte a été mitraillé, selon les habitants. « Ces familles ont quitté Rafah et sont allées à El-Arish », à une trentaine de kilomètres à l’ouest, a déclaré à l’AFP un responsable sous couvert de l’anonymat. « Ces familles sont parties volontairement, car elles craignaient pour leur vie après les menaces », a déclaré à l’AFP le père Michel Antoine, de l’Église d’El-Arish, sans préciser le nombre de familles concernées. Selon lui, Rafah comptait sept familles coptes avant ces départs. Un autre responsable à Rafah a toutefois assuré qu’aucune famille copte n’avait quitté la ville.

Agence France Presse

Vue d’El-Arish

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source