retour article original

lundi 27 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (8ème partie) : Juillet 2004
AFP, Reuters, SDA-ATS News Service, 15 juillet 2004

Irak : La résistance vous salue bien


Dix morts et 27 blessés dans l’attentat de Haditha (nouveau bilan).

Quatre membres d’une même famille tués à Kirkouk.

L’oléoduc Kirkouk-Ceyhan a été saboté à l’explosif dans la région irakienne de Fatha. Les exportations vers le terminal turc sur la Méditerranée ont été interrompues.


Dix personnes, dont trois policiers, ont été tuées et 27 autres blessées dans l’attentat à la voiture piégée perpétré, jeudi 15 avril 2004 au matin, dans la ville de Haditha, à l’ouest de Bagdad, selon un nouveau bilan de la police et de l’hôpital local.

"Dix personnes, trois policiers et sept civils, ont été tuées et 27 autres, dont 7 policiers, ont été blessées", a déclaré à l’AFP un lieutenant de police de Haditha, Alaa al-Joughaithi, joint par téléphone depuis Ramadi. Le directeur de l’hôpital de la ville, située à 200 km à l’ouest de Bagdad, le dr. Saïd Hassan, a confirmé ce bilan, ajoutant que "deux officiers figuraient parmi les trois policiers tués". "L’hôpital a commencé à recevoir les tués et les blessés à 10h45", a-t-il ajouté. Dans un premier temps, un porte-parole du ministère de l’Intérieur à Bagdad a indiqué que l’explosion avait fait trois tués parmi les policiers qui venaient rejoindre l’équipe du jour, sans parler de blessés.

Selon le lieutenant Joughaithi, la voiture piégée était placée devant le poste de police de la localité de la vaste province d’Al-Anbar, jusqu’ici relativement épargnée par la violence. Le poste de police est proche de plusieurs bâtiments administratifs, dont le siège du Caïmacam (sous-préfet) et une caserne des pompiers.

Certaines villes de la province d’Al-Anbar, comme Falloujah et son chef-lieu Ramadi, sont des foyers de réésistance contre les forces américaines.

Agence France Presse

Quatre membres d’une même famille tués à Kirkouk

KIRKOUK, Irak (Reuters) - Quatre membres d’une même famille, dont trois enfants, ont été tués, mercredi 14 juillet 2004 au soir, par une roquette, alors qu’ils dormaient sur le toit de leur maison à Kirkouk, dans le nord de l’Irak, a annoncé la police.

Le colonel Kamaran Ahmed, de la police de Kirkouk, a précisé que la roquette s’était abattue vers 23h00 (19h00 GMT) sur le toit, où la famille s’était installée pour échapper à la chaleur. "Nous ne savons pas d’où la roquette a été tirée, ni quelle était sa cible", a-t-il ajouté. Deux personnes ont été blessées par l’engin, qui a creusé un trou de 1,5 mètre dans le toit en béton de la maison.

Kirkouk, ville à majorité kurde du nord de l’Irak, est le théâtre de tensions ethniques depuis la chute de Saddam Hussein il y a 15 mois.

Reuters

Oléoduc Kirkouk-Ceyhan saboté, exportations interrompues

KIRKOUK - L’oléoduc Kirkouk-Ceyhan a été saboté à l’explosif dans la région irakienne de Fatha. Les exportations vers le terminal turc sur la Méditerranée ont été interrompues. Cette installation du nord du pays est la cible régulière de sabotages.

"Les exportations ont été interrompues à 08h40 locales, à la suite de l’explosion d’une charge dans la région de Fatha, à 90 km à l’ouest de Kirkouk", a déclaré Adhame Abdallah Jamal, responsable du service de contrôle de l’oléoduc au sein de la Compagnie de pétrole du nord (NOC).

En raison de sabotages à répétitions, l’oléoduc Kirkouk-Ceyhan n’est pas utilisé de manière régulière. Il achemine, sur des périodes limitées, des quantités de brut qui sont stockés à Ceyhan avant d’être mis en vente sur le marché international.

Le chef du service des pompiers de la compagnie, Issa Ahmed, a indiqué que ses équipes s’étaient rendues sur place pour tenter de maîtriser l’incendie qui s’est déclaré sur la section sabotée de l’oléoduc.

"On ne sait pas si ces équipes sont arrivées sur place ou non", a déclaré ce responsable. Il a ajouté que le zone de l’incendie a été isolée par les forces de l’ordre irakiennes et des soldats américains.

Les exportations de brut irakien vers le terminal turc de Ceyhan ont repris fin juin de manière limitée, après une série de sabotages ces trois dernières semaines sur l’oléoduc du nord de l’Irak. Cet oléoduc n’était pas opérationnel de manière régulière depuis août 2003 en raison d’une série de sabotages, attribués aux membres de la guérilla opposés à la présence américaine.

SDA-ATS News Service

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source