retour article original

samedi 3 décembre 2016
Vous êtes ici Accueil Le lobby juif
29 septembre 2012

Le lobby juif orchestre la persécution d’un enseignant suisse

par Frank BRUNNER


Bernard Junod sur "la photo du crime", à Auschwitz

Bernard Junod est un enseignant suisse très apprécié de ses élèves. Depuis novembre 2011, il est persécuté par le lobby juif en raison d’une simple plaisanterie. En effet, lors d’une visite à Auschwitz pour une journée de formation continue consacrée à l’Holocauste, il s’est fait photographier devant le portail en tenant un paquet de nasi goreng (plat de riz et jeu de mot avec nazi).


Suisse

Dans un article du Matin daté du 30 décembre 2011, on peut lire : « La photo a été prise devant 200 personnes, et je n’ai rien entendu de négatif à ce moment-là », se justifie le Lausannois, qui s’était illustré avec des interventions loufoques sur le web lorsqu’il tentait d’accéder à la Municipalité lausannoise, en 2011. Lui-même catholique, il explique avoir une grand-mère juive qui aurait été « fière de lui » si elle l’avait vu en train d’immortaliser de la sorte sa visite dans le camp : « C’est de la grosse déconnade, mais ça permet aussi de faire parler de ces lieux. Il n’y avait aucune volonté de ma part de profaner quoi que ce soit. »

Dans Le Matin du 30 décembre 2011, François Baertschi, ex-journaliste devenu Coordinateur des Mouvements Citoyens de Genève, Neuchâtel et Vaud -les sections cantonales d’un parti politique-, est cité ainsi à propos de Bernard Junod : « Je n’ai pas vu l’image en question, mais pour bien connaître Bernard, je sais que c’est quelqu’un de très respectueux des différences, et de la vie humaine en général. » Preuve en est, selon lui, l’amour qu’il porte à son cochon d’Inde, fréquemment exhibé lorsqu’il parle politique. Il reconnaît toutefois un côté « facétieux » à son camarade de parti qui peut l’amener à se retrouver dans des situations délicates. « Une blague de mauvais goût, que l’on peut faire entre amis au bistrot, prend parfois des proportions inimaginables sur Facebook. »

page

AUTEURS 

  • Frank BRUNNER

  • Le lobby juif orchestre la persécution d’un enseignant suisse

    30 septembre 2012   [retour au début des forums]

    C’est pourquoi par esprit de revanche et en application de la loi du talion lorsqu’on tient un os contre un juif il ne faut jamais lâcher prise.

    J’en tient un sur un fils d’un banquier zurichois sur lequel je possède quelques actes de défaut de biens de quoi l’empêcher de refaire des affaires pour un bon bout de temps.

    Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source