retour article original

vendredi 28 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales
Le Monde diplomatique, 31 octobre 2012

Informations internationales : Les islamistes à l’épreuve du pouvoir

par Alain GRESH


Des salafistes, à Tunis, en Tunisie

Une puissante vague islamiste issue d’une alliance entre Frères musulmans, salafistes et émirs du Golfe semble submerger le monde arabe. A y regarder de plus près, le Coran n’est pourtant pas la boussole qui permet de naviguer dans le paysage politique régional.


Des partisans de Mohamed Morsi, au Caire, en Egypte, le 28 juin 2012

Les Frères musulmans ? « Un petit groupe qui a dévié du droit chemin. » La révolution en Egypte ? « Elle n’aurait pas été possible sans l’appui de l’Iran, et elle est le prélude à de nouveaux accords Sykes-Picot (1). » L’élection de M. Mohamed Morsi ? « Un choix malheureux. » Comme beaucoup d’officiels du monde arabe, le chef de la police de Dubaï, le général Dahi Khalfan AlTamim, communique aussi sur Twitter : « Si les Frères musulmans essaient de mettre en cause la sécurité du Golfe, le sang qui coulera les submergera. »

Dahi Khalfan Al-Tamim

Tout au long de l’été 2012, le « premier flic » de Dubaï a multiplié les attaques contre la confrérie, la qualifiant d’« organisation pécheresse dont la fin est proche » (2), prônant le gel de ses avoirs et de ses financements. Joignant le geste à l’anathème, les autorités des Emirats arabes unis –dont fait partie Dubaï– ont déféré une soixantaine de Frères devant la justice pour complot contre le régime.

page

AUTEURS 

  • Alain GRESH

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source