retour article original

dimanche 19 février 2017
Vous êtes ici Accueil Art
30 novembre 2012

Art : La saga d’« Une saison au Congo »

Suivi par « De Shakespeare à Césaire »

par Rudi BARNET


Vue de Namur

L’aventure a commencé vers la fin de la saison théâtrale 1965/1966. La troupe du “Centre Dramatique de Wallonie“, basé à Namur, en Belgique, venait d’apprendre que la compagnie était en faillite. Il me fallait donc chercher du travail dans les quelques théâtres officiels qui occupaient le terrain dans les années 1960.


Rudi Barnet pendant une séance de travail

Lors d’un déplacement, à Bruxelles, pour trouver un nouvel engagement, j’ai découvert la pièce intitulée “Une Saison au Congo“, qui venait d’être éditée, à “La Jeune Parque“ où je dépensais une bonne partie de mon maigre pécule en achat de livres sur le théâtre. Je ne connaissais d’Aimé Césaire que “La Tragédie du Roi Christophe“ et j’ai tout de suite été interpellé par cette pièce qui racontait, dans un langage poétique, mais avec, apparemment, des précisions historiques incontournables, la vie et la mort de Patrice Lumumba comme aucun media belge n’en avait parlé. C’était l’époque où le nom de Lumumba, assassiné en 1961, était synonyme de fou sanguinaire et où, dans l’hebdomadaire “Pourquoi pas ?", Serge Creuze excitait la population avec ses caricatures qui montraient un monstre martyrisant les braves colons belges et violant les bonnes sœurs… Heureusement, des justiciers inconnus –on savait peu de choses sur les circonstances de sa fin– l’avaient éliminé. Serge Creuze est aujourd’hui glorifié comme peintre humaniste et progressiste.

Patrice Lumumba après son arrestation, le 1er décembre 1960

C’était aussi l’époque du mouvement théâtral “témoin de son temps“ dont Roger Planchon, avec sa Comédie de St Etienne, et Armand Gatti, étaient parmi les plus belles figures. La plupart des théâtres belges mettaient à l’affiche des pièces liées à l’actualité ou à l’histoire récente, surtout la Shoah : “Le Vicaire“ de Rolf Hochutz, notamment fut remarqué au Rideau de Bruxelles. Le “Living Théâtre“ était aussi, invité par Jo Dekmine, venu apporter un vent frais de réflexion politique et de libération des dogmes et de l’espace scénique.

page

AUTEURS 

  • Rudi BARNET

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source