retour article original

mercredi 24 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales
Le Monde diplomatique, 2 décembre 2012

Informations internationales : Dans les méandres de l’AIEA

par Agnès SINAÏ


Vue du siège de l’AIEA, à Wien, en Autriche

C’est à Vienne, la capitale autrichienne, dans un paysage de ville nouvelle entre le Danube, un échangeur autoroutier et le métro aérien, qu’est sise l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). Au cœur de cet ensemble monumental de 4500 bureaux cerclé de barbelés, la dalle désertique du complexe des Nations Unies accueille une conférence sur la sûreté nucléaire après la catastrophe de Fukushima (Japon) survenue en mars 2011. Des véhicules diplomatiques stationnent devant l’entrée, où des grappes de dignitaires s’engouffrent avant de plonger discrètement vers les sous-sols par des escaliers mécaniques en cascade.


Amano Yukiya

A la tribune, le diplomate japonais Amano Yukiya, directeur général de l’AIEA depuis 2009, s’adresse à un par terre de délégués issus des 153 pays membres. Ministres, représentants d’agences nationales du nucléaire, industriels de l’atome et experts de la radioprotection s’inquiètent de voir la renaissance annoncée dans les années 2000 compromise par l’accident japonais. M. Amano n’en espère pas moins « une nouvelle ère », avec des critères de sûreté des centrales
renforcés et globalisés. Depuis juin 2011, l’agence diffuse d’ailleurs des communiqués lénifiants sur l’évolution des six réacteurs de la centrale de Fukushima, compilations des informations transmises par le groupe électronucléaire Tokyo Electric Power Company (Tepco) et l’autorité de sûreté nucléaire japonaise, la Nuclear and Industrial Safety Agency (NISA). Surveillance et promotion du nucléaire : c’est le cocktail paradoxal qui définit cette agence pas comme les autres.

page

AUTEURS 

  • Agnès SINAÏ

  • Informations internationales : Dans les méandres de l’AIEA

    22 décembre 2012   [retour au début des forums]

    Mme Agnès Sinaï, j’allais vous remercier pour cette bulle de sincérité informée dans un océan de propagande pronucléaire, jusqu’à ce que mon oeil tombe sur la colonne rubrique de ce blog, à la mention "Le lobby juif".

    Dommage...

    Delphin (non juif)

    Répondre à ce message

    Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source