retour article original

mardi 22 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Iran (2ème partie) : Du 1er juillet 2004 au 24 décembre (...)
AFP, 17 juillet 2004

Iran : La justice suspend un quotidien réformateur, un autre arrête sa parution


Vue de Teheran

La justice iranienne a "suspendu" le quotidien réformateur "Vaghayeh Etefaghieh" pour "propagande contre le régime", a rapporté, samedi 17 juillet 2004, l’agence Irna, alors qu’un autre quotidien "Jomhouriat" annonçait l’arrêt de sa parution après la convocation de son directeur.

Iran


Le quotidien "Vaghayeh Etefaghieh", lancé par un groupe de journalistes réformateurs, en était à son 76ème numéro. Il a adopté un ton très critique à l’égard des conservateurs, notamment envers le nouveau parlement iranien. Les conservateurs ont remporté les élections législatives du 20 février 2004, après l’élimination de plus de 2300 candidats réformateurs, notamment quelque 80 députés sortants, par le Conseil des gardiens de la constitution, contrôlé par les conservateurs et chargé de superviser les opérations électorales.

Un officier de police iranien pendant une manifestation

"Vaghayeh Etefaghieh" est également accusé d’avoir publié de "fausses informations visant à perturber l’ordre public" et d’"insulte aux dirigeants du pays"."Jomhouriat" cessera de paraître à partir de demain (dimanche 18 juillet) pour plusieurs semaines", a annoncé, samedi 17 juillet 2004, le quotidien réformateur. "Cette décision a été prise après que le directeur du quotidien Javad Khorami Moaghadam se soit rendu au parquet de Téhéran", a annoncé la publication sans donner plus de précision. "Jomhouriat" en était à son 12ème numéro.

Des policiers iraniens

Les deux quotidiens sont considérés comme proches du Front de la participation, principal parti réformateur dans le parlement sortant, dirigé par Mohammad Reza Khatami, frère du président réformateur iranien.

Mohammad Reza Khatami

Une douzaine de journalistes iraniens sont actuellement en prison. Ces dernières années, la justice iranienne, contrôlée par les conservateurs, a suspendu de façon provisoire plus de 100 publications en majorité réformatrice. La quasi-totalité de ces journaux n’ont jamais reparu.

Agence France Presse

La prison Evin, à Teheran

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source