retour article original

lundi 26 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (7ème partie) : Juillet 2004
AFP, 18 juillet 2004

Proche Orient : Yasser Arafat confronté à une contestation interne sans précédent


RAMALLAH (AFP) - Le dirigeant palestinien Yasser Arafat était confronté, dimanche 18 juillet 2004, à une contestation interne sans précédent, qu’il n’a pas réussi à apaiser en annonçant une "refonte" des services de sécurité .

Tout au contraire, la nomination de son neveu Moussa Arafat à la tête du principal service de sécurité, a provoqué un tollé, alors que le Premier ministre Ahmad Qoreï laissait planer une menace de démission.


M. Qoreï n’a fait aucun commentaire à l’issue de quatre heures d’entretiens à ce sujet au QG du président de l’Autorité palestinienne à Ramallah, qui lui avait refusé la veille sa démission. Il devait revenir plus tard dans la journée pour assister à une réunion du Comité exécutif de l’OLP, que préside M. Arafat.

Les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, groupe armé lié au Fatah (le mouvement de Yasser Arafat) mais autonome, et des responsables sécuritaires ont dénoncé la désignation de Moussa Arafat, l’accusant d’être un "symbole de la corruption" qui mine l’Autorité palestinienne.

Le chef de la police navale palestinienne le général Jomaa Ghali, a quant à lui, présenté, dimanche 18 juillet 2004, sa démission, pour protester contre la "situation chaotique qui règne dans la bande de Gaza".

Un autre responsable sécuritaire, le colonel Youssef Issa, ex-adjoint de Mohammad Dahlane, ancien secrétaire d’Etat à la sécurité intérieure, a affirmé qu’on avait remplacé "un corrompu par un autre corrompu" faisant une allusion transparente à la nomination de Moussa Arafat. Il a accusé devant les journalistes le cabinet Qoreï d’être un gouvernement de "paralysie nationale" estimant que la situation devenait "intenable pour une population qui souffre à la fois de l’occupation israélienne, de l’anarchie interne et de la corruption du pouvoir".

Dans la nuit de samedi 17 juillet à dimanche 18 juillet 2004, les Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, ont pris d’assaut et incendié les locaux des services de renseignement palestiniens de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, libéré les détenus qui y étaient incarcérés, et pris les armes qui s’y trouvaient stockées. "Ceci est un message clair adressé à Moussa Arafat le corrompu, dont nous n’accepterons pas la nomination et qui doit démissionner", ont indiqué les Brigades dans un communiqué.

Quelque 3000 Palestiniens ont manifesté, samedi 17 juillet au soir, à Gaza, contre cette nomination, et 300 autres dont une vingtaine armés, dimanche 18 juillet 2004, à Tulkarem, dans le nord de de la Cisjordanie, selon des témoins.

Le nouveau chef du service de sécurité générale palestinienne, a annoncé en revanche qu’il n’avait aucune intention de démissionner. "Je ne remettrais pas ma démission. Le seul qui peut me démettre, c’est celui qui m’a nommé", a déclaré Moussa Arafat.

Mis sous pression par une vague d’enlèvements menée vendredi dans la bande de Gaza par des bandes armées se réclamant du Fatah, sur fond de contestation contre la corruption, Yasser Arafat a procédé, samedi 17 juillet 2004, à une refonte des services de sécurité palestiniens, les réduisant de huit à trois. Cette réforme avait été réclamée de longue date, mais en vain, par la communauté internationale.

Le ministre israélien de la Défense Shaoul Mofaz, a affirmé, pour sa part, à la radio publique, que la refonte des services de sécurités palestinienne n’est qu’une "réforme de façade" puisque "Arafat garde le contrôle de ces services". Il a exprimé l’espoir que cette contestation "affaiblirait" le leader palestinien, qu’Israël prive depuis décembre 2001 de sa liberté de mouvement et menace régulièrement d’expulsion sinon pire.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source