retour article original

samedi 27 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Iran (2ème partie) : Du 1er juillet 2004 au 24 décembre (...)
AFP, 19 juillet 2004

Iran : Reporters sans frontières (RSF) condamne la fermeture de deux quotidiens réformateurs


Vue de Teheran

L’organisation Reporters sans frontières (RSF) a condamné, lundi 19 juillet 2004, la suspension de deux quotidiens réformateurs iraniens, voyant dans ce geste les "signes d’une politique de plus en plus répressive envers les droits de l’Homme et la liberté de la presse" en Iran.

Iran


RSF, qui dénonçait déjà "la mascarade de justice de Téhéran" après l’arrêt du procès du meurtrier présumé de la journaliste irano-canadienne Zahra Kazemi, affirme que "la censure (des quotidiens) Vaghayeh Etefaghieh et Jomhouriat est inacceptable".

Zahra Kazemi

"Non seulement en raison des procédures utilisées par la pseudo-justice iranienne, qui use de chantage odieux, mais aussi parce qu’elle est le signe de la volonté du pouvoir conservateur de tarir toute source d’information indépendante, particulièrement au moment où se déroule le procès" dans l’affaire Kazemi, estime l’organisation dans un communiqué.

Robert Ménard

Samedi 17 juillet 2004, le parquet de Téhéran a "suspendu" le quotidien réformateur "Vaghayeh Etefaghieh" pour "propagande contre le régime", alors que "Jomhouriat" annonçait l’arrêt de sa parution pendant trois semaines après la convocation de son directeur par le procureur général de Téhéran, Saïd Mortazavi. "Procès honteux dans l’affaire Zahra Kazemi d’un côté, suspension de deux des plus grands titres de la presse réformatrice de l’autre : les autorités iraniennes affichent tous les signes d’une politique de plus en plus répressive envers les droits de l’homme et la liberté de la presse", souligne RSF.

Des journalistes devant le tribunal, à Teheran, le 17 juillet 2004

Le tribunal iranien chargé de juger le meurtrier présumé de Zahra Kazemi a mis subitement fin au procès dimanche après avoir refusé l’accès des diplomates occidentaux et des journalistes de la presse internationale à l’audience.

Philip MacKinnon, ambassadeur du Canada, a été empêché d’assister au procès, ce qui a motivé son rappel à Ottawa

La reporter est morte en juillet 2003 à l’âge de 54 ans après avoir été frappée à la tête alors qu’elle était en détention pour avoir photographié les alentours d’une prison de Téhéran.

Agence France Presse

La prison Evin, à Teheran

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source