retour article original

lundi 20 février 2017
Vous êtes ici Accueil Histoire Les révisionnistes de la Seconde guerre mondiale
17 février 2013

Histoire : L’ancien responsable de la propagande du Congrès juif mondial dirigeait la commission Bergier

par René-Louis BERCLAZ


Discours d’Adolf Hitler au Reichstag, le 23 mars 1933

Le 23 mars 1933, c’est-à-dire moins de deux mois après la nomination d’Adolf Hitler au poste de chancelier par le président Hindenburg, le Reichstag votait par 441 voix contre 84 l’acte dit de « Réhabilitation », loi destinée à redresser les finances du Reich et à éradiquer la misère du peuple allemand, conséquences de quatre années de guerre et de quinze années de crise économique endémique : l’Allemagne vaincue était alors livrée pieds et poings liés aux grands prédateurs internationaux. Cette législation traduisait dans les actes le programme du Parti national-socialiste et la fin des années de servitude du régime de Weimar issu du Traité de Versailles.


Un jour plus tard, c’est-à-dire le 24 mars 1933, le journal britannique Daily Express, au tirage de 4 millions d’exemplaires, publia à la une : « Les juifs déclarent la guerre à l’Allemagne. Les juifs du monde entier s’unissent. Boycott des marchandises allemandes. Démonstration de masse ». Il est facile de comprendre que ce genre de déclaration était de nature à mettre les juifs locaux dans une situation intenable en suscitant l’hostilité du peuple allemand. Cette tactique a de même fait ses preuves auprès des communautés juives des Etats arabes afin de les inciter à peupler l’entité sioniste : l’antisémitisme, vu par le petit bout de la lorgnette, reste le meilleur ciment du petit peuple qui a tant souffert.

Un appel au boycott des produits allemands aux Etats-Unis

En juin 1933, une loi contre les actes de trahison envers l’économie du Reich obligea tous les Allemands à déclarer leurs avoirs détenus à l’étranger. Cette loi fut complétée en juillet 1933 par une législation permettant de confisquer les biens appartenant aux ennemis du peuple et de l’Etat : étaient visés les citoyens assimilés à des traîtres dans le sens de la loi de juin 1933.

page
Liens liés a l'article.Editions de Cassandra

AUTEURS 

  • René-Louis BERCLAZ

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source