retour article original

dimanche 20 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (7ème partie) : Juillet 2004
AFP, 21 juillet 2004

Proche Orient : Le Parlement palestinien appelle à un nouveau gouvernement


RAMALLAH (AFP) - Les députés palestiniens ont infligé, mercredi 21 juillet 2004, un camouflet au Premier ministre Ahmad Qoreï, en adoptant, à une forte majorité, un rapport parlementaire critique de son administration sur les questions sécuritaires et appelant à la formation d’un nouveau gouvernement.


Le Conseil législatif palestinien (CLP, parlement) réuni à Ramallah, a adopté ce rapport fort critique au lendemain d’une fusillade survenue dans cette même ville qui a pris pour cible un ancien ministre, nouvelle illustration du chaos qui s’installe peu à peu dans les territoires palestiniens. Le vote a eu lieu à main levée, les députés de la bande de Gaza participant au vote par vidéo-conférence. Le président du CLP, Rawhi Fattouh a indiqué à l’AFP que sur 52 députés présents, quatre ont voté contre l’adoption du rapport et 4 se sont abstenus.

Le rapport, adopté par le CLP, a été rédigé par un comité représentatif du parlement. Il appelle à la création d’un nouveau gouvernement suite à la démission de M. Qoreï, qui n’a toujours pas été acceptée par le leader palestinien Yasser Arafat. Le comité a accusé, dans son rapport, le gouvernement Qoreï d’avoir failli dans sa tâche sécuritaire, avant tout dans la bande de Gaza, seul territoire où l’Autorité palestinienne exerce encore un contrôle, l’armée israélienne ayant pratiquement réoccupé toute la Cisjordanie. "Le gouvernement actuel, auquel le parlement a donné sa confiance, n’a pas rempli son programme et n’a pas exercé ses fonctions et ses prérogatives comme le stipule la loi fondamentale", indique ce rapport. "Il a aussi failli à ses responsabilités à assurer le contrôle de la situation intérieure et à améliorer la sécurité de son peuple", ajoute ce rapport. "Pour le comité (auteur du rapport), il est évident que la principale raison du chaos sécuritaire -l’inaction des services de sécurité et les infractions (à la loi)- est le manque de directives claires qu’ils ont reçues pour effectuer leur mission", souligne le rapport.

Le comité, dirigé par le député Marouan Kanafani, a demandé au président de l’Autorité palestinienne Yasser Arafat d’accepter la démission que lui a offerte, samedi 19 juillet 2004, M. Qoreï, et qu’il a jusqu’ici refusée, et la formation d’un nouveau gouvernement, apprend-on de source parlementaire.

La dégradation de la situation sécuritaire et le risque d’anarchie interne ont encore été illustrés, mardi 20 juillet 2004 au soir, par une agression armée contre un ancien ministre, l’une des rares personnalités palestiniennes à critiquer ouvertement depuis deux ans Yasser Arafat. L’ancien ministre de l’Information Nabil Amr a été blessé de plusieurs balles à la jambe par un tireur palestinien à Ramallah. C’est la première fois qu’une personnalité d’un tel rang est blessée dans le cadre des conflits internes palestiniens de ces derniers jours.

M. Amr était ministre dans le gouvernement de Mahmoud Abbas, auquel a succédé en novembre 2003 le gouvernement actuellement dirigé par Ahmad Qoreï qui a présenté sa démission, samedi 19 juillet 2004, "en raison du chaos" régnant dans les territoires.

De violentes manifestations ont eu lieu en fin de semaine dernière, suite à des accusations de corruption et la nomination, par le leader palestinien, de son cousin Moussa Arafat, à la tête du service de sécurité générale dans le cadre d’une refonte des services de sécurité dont le nombre a été ramené de huit à trois.

Le secrétaire d’Etat américain Colin Powell a demandé, mardi 20 juillet 2004, à M. Arafat, de donner le "vrai pouvoir" à son Premier ministre, afin que celui-ci puisse faire progresser la Feuille de route, le dernier plan de paix international pour régler le conflit du Proche-Orient. Dans le même sens, le Haut représentant pour la politique étrangère de l’Union européenne Javier Solana a recommandé à M. Arafat d’accorder plus de pouvoirs en matière de sécurité et d’économie à son Premier ministre.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source