retour article original

mercredi 29 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (7ème partie) : Juillet 2004
AFP, 22 juillet 2004

Proche Orient : Le chaos s’étend à la Cisjordanie


RAMALLAH (AFP) - Le chaos dans les territoires palestiniens qui avait débuté le week-end dernier dans la bande de Gaza s’est étendu, mercredi 21 juillet 2004, à la Cisjordanie, au point que le chef du Hamas Khaled Mechaal a appelé le dirigeant Yasser Arafat à ramener l’ordre.


Un responsable palestinien local a été enlevé par des hommes masqués armés, mercredi 21 juillet 2004, à Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie avant d’être libéré quelques heures plus tar. Le responsable enlevé est Fadel Achouli, en charge des villages de la région de Naplouse. Il venait de quitter son domicile à bord de sa voiture lorsque des hommes masqués et armés l’ont forcé à s’arrêter et à monter dans leur véhicule.

Les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, groupe armé lié au Fatah, ont revendiqué dans un appel téléphonique à l’AFP cet enlèvement, nouvelle illustration du désordre généralisé qui s’installe peu à peu dans les territoires palestiniens.

Mardi 20 juillet 2004, l’ancien ministre de l’Information Nabil Amr, l’une des rares personnalités palestiniennes à critiquer ouvertement Arafat, avait été blessé de plusieurs balles à la jambe par un palestinien à Ramallah.

Sur le front politique, la situation est également très tendue. Les députés du Conseil législatif palestinien (parlement), réuni à Ramallah, ont infligé, mercredi 21 juillet 2004, un camouflet au Premier ministre Ahmad Qoreï, en adoptant à une forte majorité un rapport parlementaire critique de son administration sur les questions sécuritaires et appelant à la formation d’un nouveau gouvernement. Ce rapport, rédigé par un comité représentatif du parlement, appelle à la création d’un nouveau gouvernement à la suite de la démission de M. Qoreï, qui n’a cependant toujours pas été acceptée par M. Arafat.

Le comité a accusé, dans son rapport, le gouvernement Qoreï d’avoir failli dans sa tâche sécuritaire, avant tout dans la bande de Gaza, seul territoire où l’Autorité palestinienne exerce encore un contrôle, l’armée israélienne ayant pratiquement réoccupé toute la Cisjordanie. "Le gouvernement actuel a aussi failli à ses responsabilités d’assurer le contrôle de la situation intérieure et d’améliorer la sécurité de son peuple", ajoute ce rapport. Ce rapport a été rendu public après de violentes manifestations le semaine dernière dans la bande de Gaza.

Elles avaient été provoquées par des accusations de corruption et la nomination par le leader palestinien de son cousin, Moussa Arafat, à la tête du service de sécurité générale, dans le cadre d’une refonte des services de sécurité.

La situation s’est à ce point dégradée que M. Mechaal, chef suprême du Hamas, principal mouvement islamiste palestinien, basé à Damas, a appelé, mercredi 21 juillet 2004, M. Arafat et l’ancien Premier ministre Mahmoud Abbas à mettre fin au chaos actuel. Dans un appel téléphonique pratiquement sans précédent entre les deux hommes, M. Mechaal a demandé l’ouverture d’un dialogue interpalestinien pour mettre fin à la crise qui a conduit M. Qoreï à présenter sa démission. "Khaled Mechaal a appelé le frère Yasser Arafat et le frère Mahmoud Abbas et leur a fait part de ses inquiétudes quant à la mauvaise situation dans les territoires palestiniens et des dangers qu’elle représente pour le peuple palestinien", a indiqué le Hamas dans un communiqué. "Il a appelé à un dialogue interpalestinien pour résoudre les différends au sein du peuple palestinien, le recours aux armes ne devant se faire que contre le seul ennemi sioniste (Israël)", ajoute le communiqué.

Le secrétaire d’Etat américain Colin Powell et le Haut représentant pour la politique étrangère de l’Union européenne Javier Solana ont pour leur part pressé M. Arafat de donner plus de pouvoir à son Premier ministre.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source