retour article original

lundi 27 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (8ème partie) : Juillet 2004
AFP, 22 juillet 2004

Irak : Iyad Allawi a reçu des avions et des blindés "pour le peuple irakien"

Suivi d’un commentaire


Le Premier ministre irakien Iyad Allaoui a rejeté, jeudi 22 juillet 2004, tout dialogue avec les combattants étrangers opérant en Irak, et a promis leur arrestation, a rapporté l’agence officielle égyptienne Mena.


Le responsable irakien s’exprimait lors d’une rencontre au Caire avec des rédacteurs en chef de journaux égyptiens. M. Allaoui a mis à l’index "les forces de sabotage qui se sont infiltrées subrepticement en Irak et qui mènent des opérations" dans le pays. "Notre gouvernement n’est pas prêt à dialoguer avec ces éléments, qui seront arrêtés et traduits en justice conformément au droit irakien", a ajouté M. Allaoui. Il a précisé que "le nombre des opérations (terroristes) en Irak avait baissé de 50 à 20 opérations par jour".

Washington et Bagdad accusent régulièrement des groupes armés infiltrés clandestinement de complicité avec les auteurs des attentats perpétrés en Irak depuis la fin de la guerre, en avril 2003.

M. Allaoui a par ailleurs indiqué que les Emirats arabes unis avaient offert des avions à la nouvelle armée irakienne et la Jordanie des blindés. "Le roi Abdallah 2 de Jordanie a offert des blindés en cadeau au peuple irakien, et les Emirats arabes unis ont fourni plusieurs avions", a indiqué M. Allaoui. Le Premier ministre irakien n’a pas précisé le type ni le nombre des avions et blindés offerts.

Il a rappelé que l’Egypte s’est déclarée prête à fournir "entraînement et matériel" à l’armée irakienne. "La formation de la nouvelle armée irakienne durera entre un an et un an et demi, si elle continue au rythme actuel", a précisé M. Allaoui. Jusqu’à présent, les autorités irakiennes avaient indiqué que l’armée irakienne, forte de 35000 personnes, devait théoriquement être opérationnelle fin septembre 2004.

M. Allaoui a affirmé que les efforts de formation de l’armée sont "confrontés au problème de l’armement". Le Conseil de sécurité avait voté le 22 mai 2003 la levée des sanctions internationales imposées à l’Irak depuis l’invasion du Koweït par les troupes irakiennes en août 1990, à l’exception de celles sur les armes.

Agence France Presse

Commentaire

L’hypocrisie des membres du gouvernement irakien a quelque chose de pathétique. Ils font penser à des escrocs pris la main dans le sac, conscients que nul n’est dupe, mais s’efforçant néanmoins de poursuivre, comme si de rien n’était, leur petit numéro d’altruistes dévoués au "peuple irakien".

A vrai dire, ils se contentent d’ânonner les répliques écrites à Washington. Ils ne cessent d’affirmer que les troupes d’occupation sont en Irak à la demande des Irakiens eux-mêmes ; qu’il n’y a pas de résistants irakiens, seulement des terroristes étrangers, ou "des nostalgiques de Saddam Hussein" ; et que le départ des troupes d’occupation laisserait le peuple irakien inconsolable...

Les membres de ce gouvernement prétendument "souverain" sont tellement impopulaires qu’il leur serait sans doute impossible de traverser Bagdad sans se faire massacrer par les habitants. Quand ils se hasardent hors de la protection des troupes d’occupation, ce n’est qu’entourés de gardes du corps. Ils n’invoquent "le peuple irakien" que pour mieux le trahir et considèrent l’Irak comme une proie offerte à leur cupidité.

Frank BRUNNER

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source