retour article original

vendredi 18 août 2017
Vous êtes ici Accueil Histoire La seconde guerre mondiale en photos
La seconde guerre mondiale en photos 53

La libération des Philippines (2ème partie)

janvier-mars 1945


La flotte américaine en route pour le golfe de Lingayen

Le 3 janvier 1945, une armada américaine rassemblée dans le golfe de Leyte a appareillé pour l’île de Luçon. Cette armada comptait 164 navires, dont 6 cuirassés et 17 porte-avions d’escorte. Le 9 janvier, cette armada est arrivée au large du golfe de Lingayen, à 180 kilomètres au Nord de Manille. C’était là que, quatre ans plus tôt, les Japonais avaient commencé leur invasion des Philippines.

Le USS New Jersey tire une salve


Le débarquement du golfe de Lingayen

Le 10 janvier 1945, au matin, 4 divisions de la 6ème armée US du général Krueger ont commencé à débarquer, tandis que 2 autres divisions se préparaient à les suivre.

Débarquement américain dans le golfe de Lingayen

Les porte-avions de la 3ème flotte de l’amiral Halsey se sont efforcés d’intercepter les kamikazes japonais, dont les attaques suicides causaient de plus en plus de dommages aux navires américains.

Le USS Louisville atteint par un kamikaze

Le USS Columbia est attaqué par un kamikaze

Le USS Columbia est atteint par un kamikaze

Raids de la 3ème flotte américaine en mer de Chine

Après avoir assuré la protection des débarquements du golfe de Lingayen, les porte-avions de la 3ème flotte ont effectué une profonde incursion en mer de Chine. Ils ont ravagé des bases et des navires japonais en Indochine, en Chine méridionale, à Hong Kong, à Formose et à Okinawa, démontrant ainsi la vulnérabilité de l’empire japonais méridional.

USS Ticonderoga

La conquête de l’île de Luçon

Parties des plages du golfe de Lingayen, les troupes du général Krueger -malgré une farouche opposition japonaise- ont progressé vers le Sud, en direction de Manille.

Afin de hâter la progression et empêcher les Japonais de se replier dans la péninsule de Bataan -comme il l’avait fait lui-même lorsqu’il défendait les Philippines face à l’invasion japonaise-, le 29 janvier 1945, le général MacArthur a débarqué un autre détachement à proximité de cette péninsule.

Le 31 janvier 1945, une division aéroportée américaine a débarqué à Nasugbu, une soixantaine de kilomètres au Sud de Manille, sans rencontrer d’opposition. Mais avant que cette division aéroportée atteigne Manille, les troupes du général Krueger étaient arrivées dans les faubourgs de la ville, tandis que les troupes du général Yamashita s’étaient repliées dans les montagnes.

Des soldats américains se désaltèrent

Cependant, la ville de Manille était encore défendue par l’amiral Iwabachi, commandant de la base navale japonaise. Il a refusé d’obéir à l’ordre du général Yamashita, qui avait fait de Manille une ville ouverte, et il a persévéré fanatiquement à diriger, pendant encore un mois, un combat de rue, maison par maison. La ville a été transformée en un tas de ruines. Ce n’est que le 4 mars 1945 que Manille a été entièrement nettoyée de toute résistance japonaise.

Vue des ruines de Manille

Les cadavres de Philippins massacrés par les Japonais

Entre-temps, les Américains s’étaient emparés de la péninsule de Bataan et de l’île de Corregidor, à l’entrée de la baie de Manille. La garnison japonaise de Corregidor a résisté pendant dix jours.

A partir de la mi-mars 1945, le port de Manille était de nouveau ouvert aux navires américains. Des opérations de nettoyage se sont poursuivies dans les montagnes de Luçon, ainsi que sur l’île de Mindanao et quelques îles méridionales moins importantes.

Ces deux Américains viennent d’être libérés du camp de prisonniers japonais de Cabanatuan

L’intérieur d’un baraquement de détenus dans un camp japonais de prisonniers de guerre

Un cadavre dans un camp japonais de prisonniers de guerre sur l’île de Davao

Suite dans Iwo Jima

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source