retour article original

lundi 27 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Egypte
AFP, 27 juillet 2004

Egypte : La justice veut la vérité sur le sort d’Egyptiens disparus en Libye en 2001


Scène de rue au Caire

Le tribunal administratif égyptien a ordonné, mardi 27 juillet 2004, au ministère égyptien des Affaires étrangères de faire la lumière sur le sort de vingt-et-un Egyptiens disparus en Libye depuis octobre 2001, a-t-on appris de source judiciaire.

Le tribunal a sommé le ministère de mettre en oeuvre tous les moyens diplomatiques et juridiques pour établir la vérité sur la disparition de ces Egyptiens, a-t-on ajouté de même source.

Egypte


"Le rôle des missions diplomatiques et des consulats est d’assister les Egyptiens à l’étranger et de veiller à leur bien-être dans le cadre des principes du droit international", a souligné le tribunal en estimant que "le respect d’un Etat relève de son respect pour ses propres citoyens".

Vue du Caire

Les vingt-et-un Egyptiens avaient disparu en Libye, alors qu’ils se trouvaient à bord d’un canot, en compagnie d’un officier de police libyen, qui leur avait promis de les conduire clandestinement en Italie, a-t-on indiqué de même source.

Scène de rue à Tripoli

L’Association des droits de l’Homme pour l’assistance aux prisonniers (HRAAP) avait intenté ce procès il y a près d’un an contre les ministères égyptiens de l’Intérieur et des Affaires étrangères et l’ambassade de Libye en Egypte. Selon un communiqué de l’HRAAP parvenu mardi à l’AFP, les vingt-et-un Egyptiens portés disparus seraient détenus dans une prison libyenne après avoir été arrêtés par les forces de garde-côtes libyennes. L’organisation affirme que les familles des Egyptiens disparus "ont la certitude" que leurs proches se trouvent actuellement détenus à la prison d’El-Saha El-Khadra (Place Verte) en Libye. Tripoli a démenti les détenir.

Muammar Al-Kadhafi

Ces ressortissants égyptiens étaient entrés légalement en Libye d’où ils avaient tenté de se rendre clandestinement en Italie, selon l’HRAAP. Des centaines de clandestins égyptiens transitent régulièrement par la Libye pour se rendre en Italie, où ils sont souvent arrêtés puis rapatriés en Egypte.

Agence France Presse

Vue de Tripoli

Vue de Roma

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source