retour article original

dimanche 26 février 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en France
demainonline.com, 12 janvier 2014

Corruption : Manuel Valls a refilé de manière illégale un marché à sa copine

par David PERROTIN


Manuel Valls

L’omniprésence médiatique du ministre de l’Intérieur risque de durer encore un peu. En effet, Mediapart a révélé, vendredi 10 janvier 2014, que Manuel Valls, maire d’Évry à l’époque, a attribué, en avril 2011, un marché public de l’agglomération d’Évry à… son ex-compagne.


France

« En avril 2011, le député et maire d’Évry a attribué, en sa qualité de président de la communauté d’agglomération Évry Centre Essonne (CAECE), le marché « d’élaboration du projet de territoire » à son ex-compagne, Sybil Cosnard, urbaniste et ancienne directrice générale de l’urbanisme de la ville d’Évry », révèle Mediapart. Ce marché public avait effectivement fait l’objet d’un appel d’offres en 2010. Sybil Cosnard, l’ex-compagne de Manuel Valls (pendant deux ans en 2005), a en effet créé (quelques mois plus tôt seulement), une société unipersonnelle, City Linked, pour répondre au projet en associant l’architecte Roland Castro. Les deux intéressés ont tous deux démenti ce conflit d’intérêts. « Il n’y avait pas de conflit d’intérêts à partir du moment où l’on est entré dans un système d’appel d’offres public, a répondu Mme Cosnard à Mediapart. Et Manuel Valls de préciser qu’il n’a « jamais présidé aucune commission d’appel d’offres ». « Le fait de connaître tel ou tel dirigeant, de l’une ou l’autre de ces sociétés, ne peut être constitutif d’un délit de prise illégale d’intérêts », a-t-il ajouté. Contacté par metronews, ni la mairie d’Evry (dont le numéro est « injoignable », ni le ministre de l’Intérieur, n’ont souhaité donner suite à nos appels.

Sybil Cosnard

Mais au-delà de cette défense, plusieurs éléments troublants demeurent. Le président de la commission d’appel d’offres, Ange Balzano, maire adjoint (PS) de Ris-Orangis ignorait que la bénéficiaire du marché était l’ex-compagne du président de l’agglomération. « Son nom n’était pas sur les documents », a-t-il déclaré à Mediapart. Huit jours après la commission, le 13 avril 2011, l’agglomération d’Évry Centre Essonne informe le groupement de Michel Cantal-Dupart qu’il n’est arrivé que troisième. A sa grande surprise la réponse est définitive et il n’y a pas d’entretien pour exposer les arguments des trois premiers candidats. « Normalement, nous aurions dû être dans une short list et être reçus pour exposer ce que l’on avait envie de faire. Ce n’est pas normal. Cela voulait dire que c’était ciblé, et qu’ils avaient déjà quelqu’un en tête », explique Michel Cantal-Dupart. L’ex-compagne de Manuel Valls a été retenue sur un projet estimé à 450300 euros alors que l’architecte Michel Cantal-Dupart proposait un coût de 243700 euros. « Je ne suis pas pour le moins-disant systématique, mais 200000 euros de plus ça se discute », s’interroge l’architecte non retenu. Le cabinet City Linked a donc réalisé la première partie de sa mission avant que le projet tout entier ne soit interrompu. Toutes les opérations d’urbanisme ont en effet été suspendues, en 2012, depuis que la Fédération française de rugby a choisi de retenir le site de Ris-Orangis pour son futur grand stade. Mais si City Linked a bien été indemnisé pour sa première mission effectuée, aucune transaction, ni indemnité de rupture de contrat » n’apparaît.

David PERROTIN

Michel Cantal-Dupart

AUTEURS 

  • David PERROTIN

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source