retour article original

dimanche 23 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Histoire
AFP, 28 juillet 2004

Histoire : Le 28 juillet 1914 éclatait la Première Guerre mondiale


L’assassinat de François-Ferdinand et son épouse par Gavrilo Princip, à Sarajevo, le 28 juin 1914

PARIS (AFP) - La Première Guerre mondiale, déclenchée le 28 juillet 1914, a impliqué trente-cinq pays de tous les continents, faisant près de dix millions de morts, dont de nombreux civils, et vingt millions de blessés.


Le conflit, aboutissement des rivalités qui déchiraient l’Europe depuis un demi-siècle, débute avec la déclaration de guerre de l’Autriche-Hongrie à la Serbie, un mois jour pour jour après l’assassinat de l’héritier de l’empire austro-hongrois, l’archiduc François-Ferdinand, le 28 juin 1914 à Sarajevo.

L’arrestation de Gavrilo Princip, quelques instants après l’attentat, à Sarajevo, le 28 juin 1914

Les puissances européennes, minées par les rivalités territoriales et coloniales, entrent tour à tour dans le conflit.

Les empires d’Europe centrale (Allemagne, Autriche-Hongrie, Empire ottoman) ainsi que la Bulgarie, se retrouvent par le jeu des alliances face à la Triple Entente (Russie, France et Grande-Bretagne) et à l’Italie à partir de mai 1915. L’entrée en guerre du Japon, mais surtout des Etats-Unis en 1917, font du conflit le premier à caractère mondial.

Une foule de mobilisés devant la gare de l’Est, à Paris, le 2 août 1914

Un train de mobilisés, à Paris, le 8 août 1914

L’illusion d’une guerre courte se dissipe dès l’automne 1914 avec l’échec des premières grandes offensives sur les fronts ouest et est.

La Russie lance, début août 1914, une grande offensive sur la Prusse orientale qui s’achève pour elle par deux lourdes défaites, à Tannenberg puis aux lacs Mazures, en septembre. Les Russes commencent alors un recul vers l’est qui ne va cesser qu’en 1917, date de la révolution bolchévique, qui débouche sur l’armistice de Brest-Litovsk.

Paul von Hindenburg sur le champ de bataille de Tannenberg, le 30 août 1914

Après la bataille de la Marne (septembre 1914), coup d’arrêt infligé par les Français aux armées allemandes, le front ouest se stabilise en 1915 de la mer du Nord à la frontière suisse. La guerre des tranchées commence. L’état-major se lance dans des assauts par vagues humaines qui se soldent par de véritables massacres.

La guerre se déroule sur trois puis quatre fronts : le front français, le front russe, le front des Balkans, et le front italien après l’entrée en guerre de l’Italie contre son ex-allié austro-hongrois.

En 1916, la bataille de Verdun fait plus de 700000 morts dans les deux camps et l’offensive franco-britannique de la Somme causera la mort de 1200000 personnes en 20 semaines de combats. En trois ans de guerre, 330000 soldats tomberont au seul lieu-dit du Chemin des dames.

Des soldats français à l’assaut des tranchées allemandes, pendant la bataille de Verdun, en 1916

L’expédition navale et terrestre des Dardanelles menée par les Alliés en 1915 pour forcer les Détroits, principal accès à la Russie, se solde par une cuisante défaite face à l’Empire ottoman : près de 110000 morts et 150000 disparus. En revanche, les Russes repoussent les Ottomans dans le Causase et en Arménie, et les Anglais, exploitant les aspirations des Arabes à l’indépendance, parviennent à prendre aux Ottomans Bagdad et Jérusalem.

Des soldats australiens à Gallipoli, pendant la bataille des Dardanelles, en 1915

En 1918, les Alliés renforcés par les Etats-Unis, reprennent le nord de la France après la seconde bataille de la Marne, entraînant l’effondrement allemand. De leur côté, l’Autriche-Hongrie, la Turquie et la Bulgarie subissent d’écrasantes défaites et signent des armistices dès septembre-octobre.

Des Américains se dirigent vers la ligne de front, en Argonne, le 26 septembre 1918

L’armistice signé à Rethondes le 11 novembre 1918 avec l’Allemagne scelle la victoire des Alliés.

La carte de l’Europe en sort totalement remodelée. Les traités de paix, et principalement celui de Versailles pour l’Allemagne, le 28 juin 1919, sont assortis de clauses territoriales, militaires et économiques sévères : l’Allemagne perd 1/7ème de son territoire et 1/10ème de sa population.

La guerre, qui a entraîné la chute de quatre empires (russe, austro-hongrois, allemand et ottoman) donne naissance à de nouveaux Etats comme la Yougoslavie et la Tchécoslovaquie.

Mais le conflit a surtout mis fin à une hégémonie européenne multiforme et créé une nouvelle donne géopolitique au profit notamment du Japon et des Etats-Unis. La "grande guerre", considérée à l’époque comme la dernière que devait connaître l’Europe, a également donné naissance à la Société des Nations (SDN), fondée sur un pacte entre Etats souverains, unis pour assurer la paix mondiale.

Toutefois, le choc provoqué par ce conflit meurtrier, qui a vu pour la première fois l’utilisation des gaz, des sous-marins, des blindés, des bombardements massifs, ou encore des zeppelins et de l’aviation, n’aura pas suffi à empêcher le monde de se lancer vingt ans après dans une nouvelle guerre, qui fera cinq fois plus de victimes.

Agence france Presse

La signature du traité de Versailles, le 28 juin 1919

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source