retour article original

samedi 19 août 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en France
chaos-controle.com, 22 janvier 2014

Corruption : Manuel Valls « couvre »-t-il le plus gros truand franco-israélien ?

Suivi d’un commentaire


L’affaire Cyril Astruc : une escroquerie à la taxe carbone qui a coûté au minimum entre 1.5 et 1.8 milliards d’euros au trésor public français et au niveau européen 5 milliards d’euros. On attend du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, auto proclamé ministre de la Justice, une déclaration comme quoi il fera tout ce qui est en son pouvoir pour que ce Franco-israélien -et d’autres en cavale en « Israël »- soit condamné et paie ses dettes à l’Etat français.


France

Une affaire qui a fait peu de bruit dans les médias -de la pensée unique et de la chasse aux sorcières dirigées par Valls- l’affaire Cyril Astruc un Franco-israélien. On a juste eu le droit à un petit entrefilet dans les faits divers. Curieux et étonnant que le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, qui s’est dit « éternellement » lié à Israël et s’est auto proclamé ministre de la Justice -Tribunaux d’Exception-, dans sa chasse aux sorcières pour le compte de la nouvelle religion de l’Holocauste, n’ait pas fait de déclaration tonitruante sur ce Franco-israélien, Cyril Astruc, qui doit entre 1.5 et 1.8 milliard d’euros à l’Etat français. Valls « couvre »-t-il ce truand ? Après tout, Valls est lui-même accusé, dans une affaire de conflit d’intérêts, d’avoir détourné plus de 200000 euros au profit de son ex compagne. Selon le site Mediapart Le ministre de l’Intérieur Valls a attribué, en avril 2011, un marché public de l’agglomération d’Évry à une urbaniste qui n’est autre que... son ex-compagne. Cyril Astruc est visé par quatre mandats d’arrêt délivrés par des juges français -des vrais juges, pas comme Bernard Stirn, énarque qui a transformé sur ordre de Valls le Conseil d’Etat en Tribunal d’Exception à la Pétain. Cyril Astruc est responsable d’une vaste escroquerie à la taxe carbone et est aussi impliqué dans l’affaire Neyret -ancien gros ponte de la police judiciaire lyonnaise, interpellé fin septembre 2011 puis mis en examen, notamment pour corruption, trafic d’influence, association de malfaiteurs et trafic de stupéfiants.

Manuel Valls

Cyril Astruc est accusé d’escroquerie à la taxe carbone. Ces transactions frauduleuses sur les droits d’émissions de CO2 dans l’Union européenne ont fait perdre au trésor public français entre 1,5 et 1,8 milliard d’Euros, ce chiffre atteignant les 5 milliards en Europe. Dans cette affaire d’escroqueries à la taxe carbone, des entrepreneurs ont été soupçonnés d’avoir acheté des quotas de CO2 hors taxe en passant par des sociétés basées à l’étranger. Ils auraient ensuite revendu ces quotas en France et en Europe à un prix incluant la TVA, une TVA collectée et jamais reversée aux Etats. Plusieurs auteurs présumés de ces énormes escroqueries sont en fuite en Israël. Après son interpellation à la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) à Nanterre, où Cyril Astruc est qualifié de "gros poisson", d’"escroc de haut vol", il a été placé en garde à vue et écroué. Cyril Astruc est également poursuivi pour son implication dans l’affaire Neyret. Son nom ainsi que ceux des autres franco israéliens en cavale et réfugiés en Israël -Israël Etat juif = assurance tout risque- sont apparus dans cette affaire Neyret. Ce dernier a accepté des cadeaux et des faveurs de truands, dont Astruc et ses comparses franco-israéliens, en échange de renseignements dont des fiches de police ou d’Interpol. Autrement dit, Astruc et sa bande de truands franco-israéliens ont soudoyé Neyret pour échapper aux poursuites policières et judiciaires en France. Cyril Astruc a été récemment interpellé à l’aéroport de Roissy, à Paris. Ce Franco-israélien d’une quarantaine d’années s’est installé en Israël depuis 2003, vivant sous le nom d’Alex Kahn, une nouvelle identité qu’il utilisait pour voyager. C’est sous cette identité qu’il a été interpellé. Chaque juif qui va coloniser la Palestine change de nom avec la bénédiction du ministère de l’Intérieur israélien.

Michel Neyret

Ainsi donc, en France, on trafique impunément sur la taxe carbone une invention des écolos. On trafique aussi sous protection d’un commissaire divisionnaire, c’est à dire à haut niveau, spécialisé dans la pollution par produits stupéfiants, dont la chasse est soi-disant au centre de l’activité policière. Puis on trafique sa propre identité en allant se réfugier en Israël Etat juif où on obtient ainsi la double nationalité franco-israélienne pour ensuite s’y promener tranquillement y mener la Dolce Vita -Astruc avait ouvert une boîte de nuit branchée à Tel Aviv-, ne pas rendre de compte à la Justice française et dépenser ce qui a été volé aux contribuables français dans une entité dont les principales dépenses sont militaires.

Ce cas est-il unique ? Non puisque on parle d’une bande de franco-israéliens en fuite là bas ! Ainsi, on apprend que des Français quittent la France pour aller dans un pays où des truands se réfugient et se la coulent douce au soleil après avoir fait une grosse quenelle à la France en détournant des fonds qui devraient se trouver dans les coffres de l’état français en faillite.

Chaos contrôlé

Commentaire

En France -et cela ne date pas d’hier-, il est coutumier que les criminels juifs bénéficient de l’impunité. On en a régulièrement des exemples, puisqu’un juif agressant un non-juif risque tout au plus de passer une nuit en garde à vue et ne craint pas de se vanter de ses "exploits" sur internet. Certaines de ces agressions sont parfois perpétrées sous le regard de policiers totalement passifs. Il ne fait aucun doute que le président de la république est tacitement complice de cette situation au moins depuis l’époque de Nicolas Sarkozy. Dans le cas d’un meurtre ou d’un assassinat, le juif est discrètement exfiltré en Israël d’où on refuse de l’extrader.

Frank BRUNNER

Corruption : Manuel Valls « couvre »-t-il le plus gros truand franco-israélien ?

22 janvier 2014   [retour au début des forums]

Et oui, n’oublions pas aussi que plusieurs juifs français ont fait leur service militaire dans Tsahal. Pour eux, ils sont d’abord juifs et Israéliens, avant d’être Français. En France, ils opèrent pour Israël en appui du lobby juif.

Répondre à ce message

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source