retour article original

lundi 27 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Histoire Les révisionnistes de la Seconde guerre mondiale
Bocage, 9 février 2014

Histoire : Les ordres de la garnison et de la Kommandantur du camp de concentration d’Auschwitz


Vue aérienne du camp de concentration d’Auschwitz, en Pologne, le 4 avril 1944

En dépit de la chape de plomb qui pèse sur les révisionnistes allemands, un bon nombre d’irréductibles résistent encore. On peut lire, sur le site Altermedia.info Deutschland, un communiqué émanant d’Ursula Haverbeck. Cette femme énergique, qui a aujourd’hui 85 ans, avait été condamnée, en 2010, à des amendes et de la prison.


Ursula Haverbeck

Voici ce communiqué, dont nous devons la traduction à notre "fidèle traducteur" que nous remercions :

Le "camp d’extermination" d’Auschwitz personnifie à lui seul l’Holocauste.
Chaque année, le 27 janvier, jour de sa libération par l’armée soviétique, on
célèbre le souvenir des six millions de juifs gazés au Zyklon B. Mais déjà en 2000, le très officiel Institut d’histoire contemporaine [il s’agit de celui de Munich] avait publié "Les ordres de la garnison et de la Kommandantur du camp de concentration d’Auschwitz" de 1940 à 1945. Ce livre a été édité par une équipe de six collaborateurs. Il coûte 124 euros et peut être acquis auprès du service librairie [de l’institut].

Standort- und Kommandanturbefehle des Konzentrationslagers Auschwitz 1940-1945

Cette publication n’a pas été mentionnée dans les médias et n’a pas non
plus fait l’objet d’une quelconque publicité. On a eu affaire à une sorte de
publication sous le manteau. Or, si on en lit avec attention les 604 pages,
il devient tout à fait explicite qu’à Auschwitz il ne s’est pas agi d¹un
camp d’extermination, mais bien d’un camp de travail où il importait avant
tout de maintenir les détenus aptes au travail qu’ils avaient à fournir dans
les industries d’armement.

S’il en est ainsi, cela signifie que les Allemands ont été trompés des
décennies durant. Mais on comprend alors enfin aussi pourquoi les détenus
juifs ont préféré se retirer au coeur de l’Allemagne avec leurs gardiens SS
[cas du prétendu prisonnier Elie Wiesel] plutôt que de se faire libérer sur
place par l’armée russe. La direction du camp leur avait laissé à cet égard
la liberté du choix.

Ce n’est qu’en 2013 que le livre sur "les ordres de la Kommandantur" ont
retenu en Allemagne fédérale l’attention de quelques intéressés. Ceux-ci se
sont alors préoccupés de les faire connaître et cela a abouti à ce que, le
25 janvier 2014, une manifestation publique s’est tenue, à Karlsruhe, à
laquelle ont été conviés aussi bien un collaborateur de l’Institut qu’un
membre du comité directeur du Conseil central des juifs d’Allemagne. Une
publicité par affiches a été réalisée et les médias ont été priés de faire
état de ce congrès dans leurs colonnes.

Comme on pouvait s’y attendre, personne de l’Institut ou du Conseil
central des juifs d’Allemagne n’est venu. Mais tout s¹est passé dans le plus
grand calme et il n’y a eu aucune contre-manifestation. Ceci est à
considérer comme un prélude montrant que les nombreuses et importantes
contradictions liées à l’histoire de l’Holocauste peuvent être enfin
objectivement clarifiées lors de réunions publiques contradictoires. Ces
contradictions n’ont pas à être évoquées dans les salles des tribunaux où
elles sont d’ailleurs régulièrement mises sous le boisseau grâce au recours
à la notion de "notoriété publique". Elles doivent être l’objet de
discussions scientifiques objectives entre historiens et citoyens se sentant
concernés par ces questions. Une loi qui cherche à bloquer ce processus par
des menaces d’ordre pénal est déjà en elle-même une preuve qu’il y a là
quelque chose qui pèche.

Ursula HAVERBECK

http://altermedia-deutschland.info/content.php/6131-Presseerklaerung-Neue-Informationen-ueber-Auschwitz

Histoire : Les ordres de la garnison et de la Kommandantur du camp de concentration d’Auschwitz

10 février 2014   [retour au début des forums]

Des lois liberticides dans plusieurs pays (Allemagne, Autriche, France, etc.) qui empêchent les historiens de réviser, de contester, de parler ou de publier sur certains pans de la Seconde Guerre mondiale, en particulier l’Holocauste, est une totale aberration que le lobby juif a su imposer au monde dès les procès de Nuremberg déjà où les mensonges et les preuves falsifiées ont faussé la vérité historique.

Les procès de Nuremberg ont posé les juifs comme les grandes victimes de l’Humanité pour l’éternité. Depuis, ils en profitent notammet avec le Shoah business

Répondre à ce message

Histoire : Les ordres de la garnison et de la Kommandantur du camp de concentration d’Auschwitz

10 février 2014   [retour au début des forums]

Vous comprenez bien que la vérité sur les camps va être la fin du monde .Les sionistes vont enfin avoir un raison pour déclarer la guerre mondial !!!Have a nice day !!!Lars Kok

Répondre à ce message

Histoire : Les ordres de la garnison et de la Kommandantur du camp de concentration d’Auschwitz

27 février 2014, par louanchi   [retour au début des forums]
Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source