retour article original

lundi 27 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (8ème partie) : Juillet 2004
AFP, 29 juillet 2004

Irak : L’Inde continue de chercher à obtenir la libération de ses trois otages


Le Premier ministre indien Manmohan Singh a déclaré, jeudi 29 juillet 2004, que New Delhi gardait l’espoir d’obtenir la libération de trois chauffeurs indiens retenus en otages en Irak depuis une semaine, malgré l’assassinat de deux otages pakistanais.


Il a toutefois demandé à nouveau aux Indiens qui doivent se rendre en Irak de reporter leur voyage en raison de la situation sécuritaire dans le pays. "J’ai l’espoir que nous réussirons", a-t-il dit à des journalistes, alors que la mort de deux otages pakistanais, Sajid Naeem, 29 ans, et Azad Hussein Khan, 49 ans, originaires du Cachemire, qui étaient également détenus en Irak, était confirmée.

Les Indiens -Tilak Raj, Sukhdev Singh and Antaryami- ont été enlevés par un groupe s’intitulant "Les Drapeaux Noirs" en même temps que trois Kényans et un Egyptien. Les ravisseurs menacent les otages de décapitation si la compagnie koweïtienne qui les emploie ne se retire pas d’Irak. Une date limite, fixée à lundi 26 juillet 2004, a été repoussée sine die pendant que des négociations se poursuivaient entre la société et les ravisseurs par le biais d’un intermédiaire.

L’Inde a lancé un appel à la libération de ses trois otages sur les chaînes de télévision arabes, soulignant qu’elle entretient des rapports amicaux avec l’Irak et qu’elle n’a pas envoyé de troupes pour soutenir les forces de la coalition dirigée par les Etats-Unis.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source