retour article original

lundi 27 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (9ème partie) : Août 2004
ATS, 4 août 2004

Irak : L’Egypte n’enverra pas de troupes


LE CAIRE - L’Egypte n’enverra pas de troupes en Irak, a déclaré le ministre égyptien des Affaires étrangères Ahmed Aboul Gheït.

Alger et Islamabad ont déjà annoncé refuser la proposition saoudienne.


L’Arabie saoudite a proposé récemment que les forces américaines et de la coalition déployées en Irak soient remplacées par des soldats originaires de pays arabes ou musulmans. « La position de l’Egypte quant à l’envoi de forces en Irak est claire. Elle est opposée à tout déploiement », a déclaré Ahmed Aboul Gheït à la presse. « Ce qui a été avancé à propos de l’envoi de forces arabes et musulmanes est seulement une proposition que les Américains et les parties arabes étudient toujours », a-t-il ajouté.

L’Egypte avait déjà fait part de son refus d’envoyer des soldats en Irak mais a discuté avec le nouveau gouvernement de Bagdad de la possibilité d’entraîner en Egypte des policiers irakiens.

La proposition saoudienne a été accueille assez fraîchement. Le Pakistan a renoncé, mardi 3 août 2004, à envoyer des forces en Irak, et l’Algérie avait déjà rejeté ce week-end cette possibilité. L’Indonésie a fait savoir qu’elle n’envisagerait de dépêcher des soldats en Irak que sous le commandement des Nations Unies et au sein d’une force de maintien de la paix internationale. En Libye, le colonel Mouamar Kadhafi a pour sa part posé comme condition le retrait préalable des forces de la coalition dominée par les Etats-Unis.

Agence télégraphique suisse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source