retour article original

dimanche 23 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Soudan (1ère partie) : Du 9 février 2004 au 31 août 2004
AP, 4 août 2004

Soudan : L’Union africaine envisage d’envoyer jusqu’à 1800 soldats au Darfour


ADDIS ABEBA, Ethiopie (AP) - L’Union africaine a annoncé, mercredi 4 août 2004, son intention d’envoyer dans la province soudanaise du Darfour une « force de maintien de la paix » allant jusqu’à 1800 hommes, au lieu d’une « force de protection » de seulement 300 soldats.


Les troupes, qui auront notamment pour mandat de protéger les civils et d’assurer la sécurité d’une équipe de 80 observateurs militaires de l’Union africaine déjà présents dans la région, devraient arriver au Darfour aux environs du 15 août 2004, a déclaré Adam Thiam, un porte-parole de l’organisation.

L’instance exécutive de l’Union africaine, qui compte 53 pays membres, a décidé cette semaine d’augmenter le nombre des soldats devant être déployés dans la région, en raison des préoccupations concernant des violations continues d’un récent cessez-le-feu au Darfour, où les milices arabes pro-gouvernementales s’en sont prises aux populations noires.

Le Darfour est le théâtre de la plus grave crise humanitaire au monde selon l’ONU. Le conflit dans la région a fait 30000 morts, un million de déplacés, sans compter les 2,2 millions de personnes -selon les estimations- ayant un besoin urgent de nourriture, de médicaments et d’autres biens de première nécessité.

« En acceptant l’augmentation des troupes, cela signifie que nous passons « d’une force de protection à une force de maintien de la paix », a déclaré M. Thiam à l’Associated Press.

Au mois de mai, l’Union africaine avait décidé d’envoyer 150 observateurs militaires pour surveiller le cessez-le-feu du 8 avril 2004. Quelque 80 des observateurs ont été déployés jusqu’à présent.

Les dirigeants africains sont convenus, en juillet 2004, que les observateurs devraient être protégés par une force composée de 300 soldats, la moitié venant du Nigeria, l’autre du Rwanda. Chacun de ces deux pays a depuis accepté d’envoyer un bataillon, généralement composé de 800 à 900 soldats, selon Adam Thiam. Les Etats-Unis et les Pays-Bas ont de leur côté donné leur accord pour couvrir les coûts liés au transport de la force de maintien de la paix au Darfour.

Le président de la commission de l’Union africaine Alpha Oumar Konare se rendra au Caire, dimanche 8 août 2004, pour assister à une réunion de la Ligue arabe, au cours de laquelle les représentants doivent s’entretenir de la position arabe sur le conflit du Darfour, d’après Adam Thiam.

Associated Press

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source