retour article original

vendredi 23 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (8ème partie) : Août 2004
AFP, 4 août 2004

Proche Orient : L’Egypte convoque l’ambassadeur d’Israël au Caire, à propos du terminal de Rafah


Vue du Caire

L’Egypte a convoqué l’ambassadeur d’Israël au Caire, au sujet de la "tragédie" des 3400 Palestiniens bloqués au terminal de Rafah, fermé par les autorités israéliennes depuis le 16 juillet, a déclaré, mercredi 4 août 2004, le ministre égyptien des Affaires étrangères.

Un aperçu des dévastations perpétrées par l’armée israélienne à Rafah


"Le ministère égyptien des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur d’Israël, Eli Sheked, au Caire. Nous avons demandé fermement à Israël qu’il assume ses responsabilités concernant le blocage des Palestiniens au terminal de Rafah, fermé par les autorités israéliennes" depuis le 16 juillet 2004, a déclaré aux journalistes le ministre égyptien des Affaires étrangères Ahmed Aboul Gheit.

Ahmed Aboul Gheit

"Nous sommes en contact direct avec le côté israélien à travers l’ambassade" d’Israël au Caire, a affirmé M. Aboul Gheit. M. Aboul Gheit a déclaré "espérer" que la crise "se termine rapidement" parce qu’"il n’existe pas de raison à un tel comportement du côté israélien".

Des soldats israéliens observent l’accès d’un tunnel palestinien reliant Rafah à l’Egypte

M. Aboul Gheit a par ailleurs déclaré avoir "envoyé un message urgent aux Nations Unies", dans lequel il demande "une intervention rapide pour mettre fin à la situation tragique (des Palestiniens) au terminal de Rafah". M. Aboul Gheit a déclaré avoir "chargé la mission égyptienne à New York de poursuivre les contacts avec le secrétaire général" de l’ONU.

Kofi Annan

L’Egypte a en outre demandé à l’Union européenne d’"agir immédiatement pour faire face à la crise humanitaire" due à "la détermination par Israël" de maintenir le terminal de Rafah fermé. L’Egypte "a également transmis un message similaire à la Commission européenne à Bruxelles via son ambassadeur", selon M. Aboul Gheit. "Les premiers contacts de l’ambassadeur égyptien (avec la partie européenne) ont montré un intérêt de la part des responsables de l’Union européenne" pour contacter la partie israélienne afin de mettre terme à la situation des Palestiniens à Rafah, a affirmé M. Aboul Gheit. "Nous espérons que cette situation se termine prochainement", a affirmé M. Aboul Gheit.

Les funérailles de trois Palestiniens, à Gaza, le 4 août 2004

Le ministre égyptien a déclaré avoir informé "l’émissaire de l’ONU pour le Proche-Orient, Terje Roed-Larsen, de la nécessité d’intervenir pour protéger les intérêts des Palestiniens". Il lui a affirmé que la situation "se développe rapidement et d’une manière dangereuse", a-t-il dit.

Terjeroed Larsen en compagnie de Yasser Arafat, le 2 juin 2003

M. Aboul Gheit a affirmé que le Croissant rouge égyptien et les autorités égyptiennes "assument leur responsabilité vis-à-vis des citoyens palestiniens" à Rafah. "Le Croissant rouge égyptien a fourni des vivres, des médicaments, des tentes, et a envoyé des médecins et des volontaires pour aider les Palestiniens", a-t-il précisé.

Un résistant palestinien à Beit Lahiya, pendant un raid de dévastation de l’armée israélienne, le 4 août 2004

Le nombre de Palestiniens bloqués à Rafah a dépassé les 3400, mercredi 4 août 2004, au 18ème jour de la fermeture du terminal, selon un responsable égyptien des gardes-frontières. La France a demandé à Israël de trouver une issue "rapide et digne" à ce problème, a indiqué, mercredi 4 août 2004, le Quai d’Orsay.

Evacuation d’un Palestinien blessé par des tirs israéliens, à Beit Lahiya, le 4 août 2004

La Cour suprême d’Israël a accordé le 29 juillet à l’armée un délai de trente jours pour s’expliquer sur la fermeture du terminal, qui empêche le retour dans la bande de Gaza des Palestiniens bloqués du côté égyptien. La ville de Rafah est située à cheval sur la frontière entre l’Egypte et la bande de Gaza. Les accords sur l’autonomie palestinienne, signés en 1993, accordent aux autorités israéliennes le contrôle du poste-frontière de Rafah côté palestinien.

Agence France Presse

Evacuation d’un Palestinien blessé par des tirs israéliens, à Beit Lahiya, le 4 août 2004

Un Palestinien arrêté par les troupes d’occupation israéliennes, à Hebron, le 4 août 2004

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source