retour article original

mercredi 29 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (9ème partie) : Août 2004
AFP, 5 août 2004

Guerre coloniale en Irak : L’occupant attaque à nouveau Najaf


L’occupant attaque Najaf, le 14 mai 2004

BAGDAD (AFP) - Au moins 27 Irakiens sont décédés, jeudi 5 août 2004, en Irak, 22 dont 14 civils dans de violents affrontements à Mossoul et cinq dans un attentat suicide à la voiture piégée à Mahaweel, à 75 km au sud de Bagdad.

Irak


Cinq Irakiens on été tués et 20 autres blessés dans un attentat suicide à la voiture piégée devant un poste de police jeudi matin à Mahaweel, à 75 km au sud de Bagdad, a annoncé un responsable du ministère de l’Intérieur.

Scène de rue à Bagdad, le 3 août 2004

L’explosion a été précédée d’une attaque vers 08h30 locales (04h30 GMT) menée par des inconnus armés qui se trouvaient à bord d’une voiture blanche et ont ouvert le feu sur les policiers en faction devant le poste de police. Ces derniers ont riposté aux tirs des assaillants qui ont pris la fuite, selon ce responsable qui a requis l’anonymat. Un minibus est arrivé ensuite devant le poste de police et a explosé avec un kamikaze à son bord, tuant cinq Irakiens et en blessant 20 autres, selon la même source.

Un policier irakien à Bagdad, le 4 août 2004

A Mossoul, l’armée américaine a annoncé, jeudi 5 août 2004, que 22 Irakiens, dont 14 civils et huit résistants, ont été tués la veille dans les violents affrontements ayant opposé police et résistance. "Dans un premier temps, les insurgés ont attaqué des civils, ce qui a fait 14 morts. Les forces de sécurité irakiennes ont rapidement répondu à cette attaque, tuant huit terroristes et en capturant deux", a déclaré une porte-parole de l’armée américaine, Sharon Walker. Elle a précisé que la force multinationale (ndlr : composée essentiellement de troupes américaines à Mossoul) a appuyé les forces de sécurité irakiennes lors d’une opération qui a duré plus de trois heures. La porte-parole a ajouté qu’aucun soldat de la force multinationale n’a été tué ou blessé. Au cours de la contre attaque des forces irakiennes, de grandes quantités d’armes ont été saisies, dont des mortiers et des lance-roquettes RPG, selon la même source.

Des policiers irakiens à Mossoul, le 4 août 2004

Les affrontements ont commencé vers midi sur la rive ouest du Tigre, avec des tirs nourris d’armes de différents types. Mercredi 4 août, les hôpitaux de la ville avaient fait état de 14 morts, dont deux femmes, et de 52 blessés, pour la plupart des civils. Un couvre feu a été imposé par les autorités régionales, de 15h00 (11h00 GMT) à jeudi 5 août 2004 au matin, dans la ville, qui compte 1,75 million d’habitants, pour la plupart des Arabes sunnites. La ville compte aussi des minorités kurde, chrétienne et turcomane.

Dévastations consécutives aux combats entre résistants et policiers irakiens alliés à l’occupant, à Mossoul, le 4 août 2004

Dans la ville sainte de Najaf, de violents accrochages opposaient, jeudi 5 août 2004 au matin, les résistants partisans du chef radical chiite Moqtada Al-Sadr et les forces américaines dans le centre et le cimetière de la ville sainte. Les combats ont repris vers 09h45 locales (05h45 GMT) et des bruits d’explosion étaient entendus alors que des hélicoptères américains tiraient sur le cimetière, place forte des miliciens, selon un journaliste de l’AFP.

Un résistant irakien à Najaf, le 3 août 2004

Lors d’accorchages, durant la nuit du 4 août au 5 août 2004, entre policiers irakiens et résistants, un civil avait été tué et quatre autres blessés, avait-on indiqué de source hospitalière. "Nous avons reçu un tué et quatre blessés", a affirmé Jawad Kazem, directeur de l’hôpital Hakim.

Agence France Presse

Impacts de projectiles après une agression américaine à Najaf, le 3 août 2004

Des résistants irakiens à Najaf, le 4 mai 2004

Des miradors à la prison d’Abou Ghraib

Un détenu irakien à la prison d’Abou Ghraib, le 1er août 2004

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source