retour article original

samedi 25 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Soudan (1ère partie) : Du 9 février 2004 au 31 août 2004
AFP, 5 août 2004

Soudan : La Tanzanie participera à la force de l’Union africaine au Darfour


La Tanzanie participera, à hauteur de 100 hommes, à la force de l’Union africaine qui doit être déployée au Darfour, région de l’ouest du Soudan en proie à une guerre civile, a-t-on appris, jeudi 5 août 2004, de source officielle tanzanienne.


"Nous avons accepté de contribuer à hauteur de 100 hommes (à la force de l’Union africaine) au Darfour", a déclaré à l’AFP le vice-ministre tanzanien des Affaires étrangères, Abdulkader Shareef, joint au téléphone depuis Dar es-Salaam (Tanzanie) dans la capitale administrative Dodoma. "Nous attendons maintenant les arrangements logistiques pour que les troupes partent au Darfour", a-t-il ajouté, sans être en mesure d’avancer une date pour le déploiement de ces militaires.

La Tanzanie est le troisième pays, après le Nigeria et le Rwanda, à accepter de participer à la force de l’Union africaine qui doit être envoyée au Darfour. Le Nigeria a annoncé une contribution de l’ordre d’un bataillon, soit environ 770 soldats, tandis que le Rwanda s’est dit prêt à envoyer autant d’hommes que l’Union africaine le souhaite.

L’organisation panafricaine a prévu de déployer, d’ici le 15 août, 300 militaires chargés de protéger les observateurs qui ont pour mission de surveiller le cessez-le-feu au Darfour, région en guerre depuis février 2003. Mais elle a annoncé, mercredi 4 août, qu’elle "envisageait" de transformer cette force en mission de paix, avec un effectif de 2000 hommes. Elle avait précisé, toujours mercredi 4 août 2004, être en discussions avec la Tanzanie pour que ce pays d’Afrique de l’Est participe à cette force.

Le Darfour est en proie depuis février 2003 à une guerre civile opposant des mouvements rebelles à des milices pro-gouvernementales. Le gouvernement soudanais et les rebelles ont signé, le 8 avril 2004, un cessez-le-feu, qui n’est cependant pas respecté.

Environ 1,2 million de personnes ont été chassées de leurs foyers dans cette région désertique, vaste comme la France, et 30000 à 50000 autres ont été tuées.

Agence France Presse

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source