retour article original

mercredi 24 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Soudan (1ère partie) : Du 9 février 2004 au 31 août 2004
ATS, 5 août 2004

Soudan : Accord entre l’ONU et le ministre soudanais des Affaires étrangères sur un plan d’action


NEW YORK - Le représentant spécial de l’ONU pour le Soudan et le ministre soudanais des Affaires étrangères se sont mis d’accord sur un plan d’action à 30 jours pour le Darfour. Le texte de l’accord doit encore être approuvé par le gouvernement de Khartoum.


Le plan prévoit « des mesures détaillées à prendre au cours des 30 prochains jours pour commencer à désarmer les milices Djandjawids et les autres groupes illégaux, améliorer la sécurité au Darfour et faire face à la crise humanitaire », a annoncé, jeudi 5 août 2004, la porte-parole de du secrétaire général de l’ONU, Denise Cook.

Le représentant spécial de l’ONU, Jan Pronk, a exprimé l’espoir que « si le texte est approuvé par le gouvernement soudanais et s’il est mis en oeuvre, le Conseil de sécurité en concluera qu’il y a des progrès substantiels et qu’il n’est pas nécessaire d’envisager d’autres mesures » vis-à-vis du Soudan.

Selon M. Pronk, « Khartoum a levé les restrictions à l’accès de l’aide humanitaire. La communauté internationale devrait pleinement saisir cette occasion pour envoyer au Darfour davantage d’avions et de camions avec de la nourriture et des médicaments supplémentaires ».

Jeudi 5 août 2004, à Khartoum, un responsable soudanais a affirmé que le Soudan a engagé un « dialogue ouvert » avec les Nations Unies et les organisations humanitaires pour prévenir d’éventuelles sanctions internationales et résoudre la crise du Darfour.

Le général Jamal El-Houerees, directeur de la police du Nord Darfour, a indiqué que « les commissions sécuritaires et judiciaires vont commencer la semaine prochaine l’opération de désarmement des milices incontrôlées au Darfour ». Il a ajouté que « le désarmement se fera sur une base volontaire ou à la suite de perquisitions menées par la police ».

Le désarmement des milices est une des exigences formulées par l’ONU à l’égard du Soudan sous peine de sanctions. C’est aussi une condition posée par les mouvements rebelles du Darfour pour reprendre les négociations interrompues avec le gouvernement central.

Agence télégraphique suisse

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source