retour article original

samedi 29 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (8ème partie) : Août 2004
AFP, 8 août 2004

Proche Orient : Réunion sécuritaire israélo-palestinienne


Les décombres d’une maison détruite par l’armée israélienne, à Rafah, le 8 août 2004

Une réunion sécuritaire israélo-palestinienne doit se tenir dimanche 8 août 2004, a indiqué le ministre palestinien chargé des négociations Saëb Erakat.

Manifestation palestinienne à Jérusalem, le 7 août 2004


"Il va y avoir une réunion sécuritaire aujourd’hui consacrée au déploiement de policiers (palestiniens) armés. Elle doit réunir des responsables sécuritaires des deux bords", a déclaré à l’AFP M. Erakat. Il n’a précisé ni le lieu de la rencontre ni l’identité des participants.

Saeb Erakat

Hassan Abou Libdeh, le chef du bureau du Premier ministre palestinien Ahmad Qoreï, a de son côté indiqué à la radio La Voix de la Palestine : "Il y aura une rencontre aujourd’hui (dimanche) entre d’importants responsables palestiniens et israéliens qui doivent parler du réarmement des forces de police palestiniennes". "J’espère que cette rencontre sera un succès et qu’il y aura des accords qui permettront de préserver la sécurité dans les secteurs palestiniens", a-t-il ajouté, rejetant sur l’occupation israélienne la responsabilité du chaos et de l’insécurité dans les villes palestiniennes.

Ahmed Qorei

Les policiers palestiniens en Cisjordanie seront réarmés en coordination avec les responsables militaires israéliens, a de son côté indiqué, dimanche 8 août 2004, le chef d’état-major israélien, le général Moshé Yaalon. "Nous n’allons pas distribuer des armes aux policiers palestiniens. Dans la bande de Gaza, ils ne nous demandent pas notre autorisation et sont déjà armés. En revanche, en Cisjordanie où nous opérons, nous avons du mal à distinguer entre policiers et terroristes et devons coordonner notre action avec les Palestiniens", a-t-il déclaré à la radio publique israélienne. "Il faut éviter que nos forces respectives se tirent dessus (...) Nous allons essayer de déterminer les secteurs où les policiers palestiniens pourront porter des armes afin qu’ils luttent contre l’anarchie", a-t-il ajouté.

Moshe Yaalon

Le ministre israélien de la Défense Shaoul Mofaz a décidé, jeudi 5 août 2004, d’autoriser un certain nombre de policiers palestiniens à porter des armes. Il a indiqué avoir pris cette décision pour permettre à l’Autorité palestinienne de lutter contre le chaos sécuritaire dans les territoires, qui ont récemment été le théâtre d’une vague sans précédent d’enlèvements et d’affrontements interpalestiniens.

Shaoul Mofaz

Selon le quotidien Yédiot Aharonot, qui cite des sources militaires, l’autorisation porterait seulement sur quelques centaines de pistolets. Les détenteurs de ces armes seront désignés en fonction de listes nominatives de policiers non impliqués dans l’Intifada (qui a commencé en septembre 2000) établie par le Shin Beth, le service israélien intérieur de sécurité. "La décision est révocable, et l’armée israélienne se réserve en tout état de cause le droit d’intervenir dans les villes palestiniennes, mais en coordination (avec les Palestiniens) pour éviter que des policiers palestiniens armés ne circulent dans les rues pendant que nous opérons", a déclaré une source militaire au Yédiot."Ce système a fait ses preuves dans le secteur de Bethléem", a ajouté cette source.

Agence France Presse

Des blindés israéliens à Mefalsim, le 5 août 2004

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source