retour article original

vendredi 23 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives République démocratique du Congo (1ère partie) : Du 8 février 2004 au (...)
AP, 9 août 2004

République démocratique du Congo : Les rhinocéros blancs du Nord menacés


Un rhinocéros blanc

GLAND, Suisse (AP) - Les rhinocéros blancs du Nord sont menacés en République démocratique du Congo : plus de la moitié de ceux qui vivent dans le Parc national de la Garamba ont été décimés par le braconnage en plus d’un an, selon une étude de l’Union mondiale pour la conservation de la nature (IUCN).

République démocratique du Congo


Menée en juillet 2004, avec le concours de l’Institut congolais pour la conservation de la nature, ce recensement a permis d’établir qu’il ne restait plus qu’entre 17 et 22 rhinocéros blancs, y compris quatre petits nés cette année, dans le Parc de la Garamba, inscrit sur la liste du Patrimoine mondial en danger de l’UNESCO depuis 1996 en raison de la situation de guerre dans la région.

Un rhinocéros blanc

Dans ce parc où vit la seule population de rhinocéros blancs encore à l’état sauvage, entre 14 et 19 animaux auraient été tués en 14 mois. "Plus de la moitié de la population mondiale de rhinocéros blancs du Nord a été perdue en un an", a constaté l’IUCN. Or, il est rare que les tentatives de reproduction réussissent en captivité.

Une femelle rhinocéros blanc du Nord avec son petit

En 1960, jusqu’à 2250 rhinocéros blancs ont été recensés dans cinq Etats africains, mais le braconnage intensif avait réduit leur population sauvage à seulement 15 en 1984. Les tentatives de sauvegarde de l’espèce avaient ensuite permis de stabiliser leur nombre à au moins 30 animaux, selon le dernier recensement réalisé en avril 2003.

Des rhinocéros blancs et leur petit

Ce massacre aurait été orchestré par des braconniers vivant dans la région et d’autres venus du Soudan, selon l’IUCN. Les gardiens du parc tentent désespérément de mettre un terme à ce carnage, ajoute-t-elle, et plusieurs d’entre eux ont déjà perdu la vie dans des opérations anti-braconnage. Les cornes du rhinocéros sont notamment recherchées dans la médecine traditionnelle chinoise. Elles sont utilisées comme ingrédient pour faire baisser la fièvre.

Localisation du Parc national de Garamba

Par contraste, la population des rhinocéros blancs du Sud n’a cessé d’augmenter pour atteindre les 11000 têtes aujourd’hui, contre 50 en 1895. Celle de rhinocéros noirs a augmenté de 500 ces deux dernières années à 3600 dans le sud de l’Afrique.

Associated Press

Un rhinocéros blanc

Un rhinocéros noir

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source