retour article original

lundi 20 février 2017
Vous êtes ici Accueil Histoire Les révisionnistes de la Seconde guerre mondiale
Bocage, 8 décembre 2014

Histoire : La confection du mythe de Sobibor


Un fragment d’une tasse en céramique excavé à l’ancien camp de concentration nazi de Sobibor, en Pologne orientale, imprimé avec un dessin de Mickey Mouse. Ce fragment est censé non seulement « prouver » que des juifs auraient été exterminés à Sobibor, mais qu’ils l’auraient été dans des chambres à gaz dont rien non plus ne prouve l’existence. L’art de faire dire aux objets ce qu’on a envie de leur faire dire... En réalité, la seule chose que prouve ce fragment est qu’une tasse s’est brisée à l’endroit où on l’a découvert. On n’a même pas la certitude que cette tasse s’est brisée pendant la Seconde guerre mondiale ou qu’elle ait appartenu à un juif

Il faut lire jusqu’au bout l’article de Matt Lebovic paru le 6 décembre 2014 sur le site du Times of Israel : « Sobibor : le nouveau "Disneyland" des camps de la mort nazis ? (1) »


Vue du camp de concentration de Sobibor, en Pologne

Souvenez-vous : le 18 septembre 2014 avait été annoncée, à son de trompe (sauf dans le quotidien Le Monde resté très pudique sur le sujet), la prétendue découverte archéologique, après 8 années de recherches, des chambres à gaz de Sobibor. Nous écrivions le même jour qu’« Aucun des sites annonçant la nouvelle n’apporte la moindre photo, la moindre preuve, la moindre description, rien : seulement l’annonce d’une découverte de... quatre murs de brique qui auraient été ceux de chambres à gaz, et quelques objets ("bijoux, parfums, médicaments, ustensiles"...) (2) ».

Les révisionnistes ont démontré depuis longtemps, et notamment les révisionnistes Jürgen Graf, Carlo Mattogno et Thomas Kues dans leur livre « Sobibor. Holocaust Propaganda and Reality », que Sobibor était un camp de transit construit dans le cadre de l’expulsion des juifs à l’Est.

Mais les 8 années de « recherches » des archéologues n’avaient qu’un but qui crève les yeux aujourd’hui : récupérer l’emplacement de ces prétendues chambres à gaz (où des visiteurs polonais ont l’audace de faire du vélo, où leurs animaux de compagnie « se soulagent », le tout « en écrasant des os humains restés au sol ») pour en faire un nouveau lieu de pèlerinage qui rapportera de l’argent et où seront envoyés les enfants des écoles : « Dans le mois à venir », lit-on dans l’article, « une construction à grande échelle transformera Sobibor pour toujours, alors que les autorités mettent en place un plan pensé depuis longtemps pour construire un musée, un centre de visiteurs et plusieurs structures de mémoire à travers le camp ».

Le professeur Faurisson avait diantrement raison lorsqu’il écrivait, le 22 septembre 2014, à propos de cette découverte : «  (...) Les jeunes générations ont la chance d’assister là en direct à la confection du mythe des chambres à gaz nazies, ces magiques chambres qu’on ne nous montre pas et qui, paraît-il, fonctionnaient au gaz d’échappement avec accompagnement de cris d’oies spécialement élevées pour couvrir les cris des victimes [une mention qui figure sur plusieurs sites traitant de cette affaire -Bocage] en train de mourir par fournées de centaines ou de milliers dans une pièce exiguë (si l’on en juge par les seules fondations d’une quelconque petite maison polonaise montrées dans certaines de ces vidéos) ».

De son côté, toujours à propos de cette « découverte » de Sobibor, le Suisse Frank Brunner apportait ce commentaire plein de bon sens sur son site interet-general.info : « Au demeurant, à supposer que les Allemands aient voulu exterminer des déportés, on ne voit pas dans quel intérêt ils les auraient transportés, pour ce faire, sur des centaines de kilomètres, en mobilisant des trains nécessaires au transport et au ravitaillement des troupes, alors que ces déportés pouvaient aussi bien être abattus dans un bois à proximité du lieu de leur arrestation ».

Bocage

Note :

(1) http://fr.timesofisrael.com/sobibor-le-nouveau-disneyland-des-camps-de-la-mo
rt-nazis/

(2) Des chambres à gaz à Sobibor ? http://www.interet-general.info/spip.php?article20398

Voir aussi : La découverte des « chambres à gaz » de Sobibor http://www.interet-general.info/spip.php?article20433

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source