retour article original

mercredi 24 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (9ème partie) : Août 2004
AP, 13 août 2004

Irak : Un journaliste britannique enlevé à Bassorah, menacé de mort si les forces américaines ne quittent pas Najaf

par Jamie TARABAY


BASSORAH, Irak (AP) - Des résistants irakiens du port méridional de Bassorah ont enlevé un journaliste britannique travaillant notamment pour le « Sunday Telegraph » et menacent de le tuer si les forces américaines ne quittent pas Najaf d’ici 24 heures, selon la police irakienne et une cassette vidéo diffusée vendredi 13 août 2004.


Dans la vidéo, le journaliste, torse nu et portant un bandage sur la tête, s’est présenté lui-même comme étant James Brandon, 23 ans, journaliste au « Sunday Telegraph ». « Le "Telegraph" est mon journal », déclare-t-il à l’un de ses ravisseurs masqués. Appelé à donner son adresse, l’homme, visiblement terrifié, répond : « Londres ».

Les ravisseurs déclarent avoir pris James Brandon en otage pour protester contre la présence militaire américaine à Najaf, l’un des lieux saints de l’Islam chiite. Les forces américaines et irakiennes y ont lancé depuis, jeudi 12 août 2004, une offensive majeure pour déloger les résistants de l’Armée du Mahdi de l’imam Moqtada al-Sadr qui se battent autour du tombeau de l’imam Ali depuis plus d’une semaine. « Nous sommes les fils du peuple irakien », souligne le ravisseur masqué de noir. « Nous exigeons le retrait des forces d’occupation de la ville sainte de Najaf dans les 24 heures ou nous tuerons cet otage britannique », ajoute cet homme tout en tapotant l’épaule de James Brandon.

Le journaliste a été enlevé par des hommes armés dans son hôtel du port méridional de Bassorah, a annoncé la police irakienne, vendredi 13 août 2004.

En Grande-Bretagne, le « Sunday Telegraph » a confirmé que James Brandon était un de ses journalistes qui a écrit plusieurs articles pour le titre londonien. « James Brandon était à Bassorah pour écrire un article pour la prochaine édition parmi d’autres projets », a dit le directeur adjoint de la publication Matthew d’Ancona. « Nous suivons ces informations avec inquiétude ». Il n’a toutefois pas pu confirmer l’enlèvement.

Selon le capitaine Hashem Abdullah, une trentaine d’hommes armés dont certains portaient des uniformes de policiers, ont investi l’hôtel Diyafah à Bassorah, jeudi 12 août 2004. Le propriétaire de cet hôtel Mohammed Uglah a déclaré que les hommes armés ont trouvé le journaliste et ils lui ont tiré à deux reprises sur une jambe avant de l’emmener.

Le Foreign Office à Londres a déclaré avoir reçu des informations non confirmées sur l’enlèvement d’un Britannique à Bassorah. « Nous tentons d’établir les faits et travaillons avec les autorités locales et nous essayons d’entrer en contact avec ses proches », a dit le ministère britannique des Affaires étrangères.

Jamie TARABAY

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

AUTEURS 

  • Jamie TARABAY

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source