retour article original

jeudi 27 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en France
news360x, 18 février 2015

Corruption : Les couteux repas de Jack Lang à l’Institut du monde arabe


Vue de l’Institut du monde arabe, à Paris

A priori, on mange bien à l’Institut du monde arabe. Même trop bien. Le traiteur libanais Noura, qui s’occupait jusqu’à présent du restaurant situé au dernier étage de l’immeuble de l’Institut du monde arabe (IMA), à Paris, réclame une facture de près de 41000 euros à Jack Lang, président de l’IMA. L’équivalent de 74 repas en deux mois, correspondant à des déjeuners de Jack Lang, sa femme et leurs invités.


France

Interrogé par Le Parisien, le président-fondateur de Noura, Paul Bou Antoun, assure que les problèmes ont commencé quand Jack Lang a pris la présidence de l’IMA en 2013 : « Il a immédiatement tenu à négocier des repas pour lui-même et ses invités, au prix de 25 euros, contre 50 euros en moyenne. Prestation dans laquelle il n’hésitait pas à inclure vin et champagne. Et puis les impayés se sont accumulés ». A l’IMA, on conteste la version du traiteur : « Tout est faux », assure le secrétaire général de l’institut. Selon lui, il s’agit d’une « entreprise de déstabilisation orchestrée par le traiteur depuis que nous avons résilié son contrat pour faute grave. Noura ne cesse de multiplier les procédures ». Evincé de l’IMA pour des raisons inconnues, alors que son contrat courait jusqu’en 2017, le traiteur a porté l’affaire en justice.

Paul Bou Antoun

Peut-être s’agit-il d’un règlement de comptes entre un prestataire et son client. Mais une chose est sure : Jack Lang a de l’appétit. Selon Le Canard enchaîné, pour remplacer le traiteur Noura, l’IMA vient de publier un appel d’offres, pour le moins curieux : « Le président devra bénéficier gracieusement, et dans la limite de 1000 couverts par an, d’une table ouverte à longueur d’année. Et le délégataire devra assurer gracieusement un service café, thé soft, dans le bureau du président lorsque celui-ci reçoit des personnalités », précise le document. 1000 couverts gratuits ? On peut comprendre Jack Lang : il n’est payé « que » 10000 euros par mois.

Mickael

Jack Lang (à droite de l’image)

Liens liés a l'article.news360x

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source